Discussion:
[1946] 14 octobre 1946 - Ho Chi Minh demande l'aide de Truman
(trop ancien pour répondre)
Jacqueline Devereaux
2004-10-13 19:50:19 UTC
Permalink
Raw Message
Le 14 octobre 1946, le militant nationaliste (et pas encore communiste) Ho

Chi Minh adresse un courrier au président des États-unis, Harry S. Truman,

lui demandant de l'aider à obtenir la décolonisation de l'Indochine par la

France et la création d'une République du Vietnam, modelée selon les
principes du New Deal et du Plan Marshall.

Truman refuse et préfère soutenir le régime fantoche de l'empereur Bao
Dai, forçant les nationalistes à se tourner vers la Chine et l'URSS.

En mai 1950, les conseillers techniques du MAAG-US arrivent à Saigon pour
aider l'armée française. Un an plus tard, 60 % du matériel de guerre en
Indochine est fourni par le Pentagone.

En 1955, les premiers détachements de « formateurs » débarquent et
participent aux combats aux cotés des troupes sud-vietnamiennes.

En 1963, la CIA, sur ordre de John F. Kennedy, participe directement au
coup d'État du général Duong Van Minh contre le gouvernement Diem -
soupçonné de vouloir négocier avec les « rouges ». Les États-unis sont
alors définitivement engagés dans le bourbier vietnamien
... jusqu'à leur défaite en 1975.


--
Jacqueline "Jack" Devereaux - ***@tiscali.usa
Bienvenue : http://tinylink.com/?MdQ9x1TAHH
Armes, avions et blindés de la Seconde Guerre mondiale:
http://www.betterworldlinks.org/book55g.htm
Saviez-vous que... http://antiwar.com/
Frank.b
2004-10-13 19:44:04 UTC
Permalink
Raw Message
[1946] 14 octobre 1946 - Ho Chi Minh demande l'aide de Truman
[ burps ]

...mhhh, ce fut delicieux.
--
"All work and no play makes Jack a dull boy"
Saharien
2004-10-14 19:29:17 UTC
Permalink
Raw Message
Vous appelez ça une défaite ? Moins de 30 ans après , le communisme est mort
et le Vietnam , enrichi par les devises des boat-people , court après la
civilisation américaine ! L'Histoire n'a-t-elle pas légitimé l'action des
USA au Vietnam ?
Alpha Omega
2004-10-16 13:47:29 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Saharien
Vous appelez ça une défaite ? Moins de 30 ans après , le communisme est mort
et le Vietnam , enrichi par les devises des boat-people , court après la
civilisation américaine ! L'Histoire n'a-t-elle pas légitimé l'action des
USA au Vietnam ?
L'histoire comme d'habitude a de curieux volte-faces.
D'ici a dire que ceci justifie cela il y a de la marge.

Et il ne faut pas oublier toutes les victimes qui ont precede cela.
Un million? Deux millions? Depuis soixante ans.

Tout comme la Chine, le Vietnam,
meme si certains peuvent maintenant s'y enrichir,
demeure une tyrannie.
R. Josh III
2004-10-21 05:33:12 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Jacqueline Devereaux
Le 14 octobre 1946, le militant nationaliste (et pas encore communiste) Ho
Chi Minh adresse un courrier au président des États-unis, Harry S. Truman,
lui demandant de l'aider à obtenir la décolonisation de l'Indochine par la
France et la création d'une République du Vietnam, modelée selon les
principes du New Deal et du Plan Marshall.
Pas encore communiste ? Je ne le pense pas.

En 1920, après quelques années parmi les communistes français, Nguyên
Thât Thành, le futur Hô Chi Minh, a participé au congrès de Tours, qui
fut le congrès constitutif du Parti communiste français, IIIe
Internationale.

On peut objecter qu'au départ, NTT était venu en France comme simple
patriote ou nationaliste désireux de secouer le joug de sa nation, et
que ses appels à l'aide n'ont trouvé de soutien qu'à l'extrême gauche.
NTT était déjà à cette époque rédacteur, militant et producteur du
Paria, une revue qui défendait tous les peuples des colonies sans
distinction.

Mais participer au congrès fondateur du PCF n'était-il pas déjà un
choix, volontaire ou non, du camp de la IIIe Internationale ? (Je
rappelle que le PCF est issu d'une scission du Parti socialiste,
rassemblant les partisans de la IIIe Internationale de Lénine et de l'URSS)

Certes, Hô Chi Minh était capable de demander de l'aide à Truman, ou au
diable lui-même, tout étant bon pour sa cause nationale ("Rien n'est
plus précieux que l'indépendance et la liberté").

Après tout, durant la guerre avec les EUA, il a bien accepté l'aide
(considérable) de la Chine communiste que lui et la plupart des
Viêtnamiens n'ont jamais porté dans leur coeur - et je m'exprime avec
une extrême modération ("1000 ans esclaves des ennemis chinois, 100 ans
esclaves des ennemis de l'Ouest"(*) -litanie vengeresse connue et
toujours valable aujourd'hui). Le bref et violent conflit armé
sino-viêtnamien de 1979, suite à l'intervention viêtnamienne au
Cambodge, est un signe de l'inimitié cachée entre les deux pays "frères"
communistes et du socialisme réel...

RJ

(*) "gens de l'Ouest" = Français
R. Josh III
2004-10-21 05:54:16 UTC
Permalink
Raw Message
A propos de la Chine, le futur Hô Chi Minh n'a pas hésité à y chercher
de l'aide pour son projet de libération nationale, puisque (si mes
souvenirs sont bons) ce fut sur le sol chinois, avec l'aide des
communistes locaux, qu'il a créé la Ligue de la Jeunesse Révolutionnaire
(Thanh Niên Cach Mang Dông Chi Hôi), aux tout débuts de son action
révolutionnaire et nationaliste.
On peut dire, finalement, que les communistes chinois et français ont
été plus authentiquement marxistes-léninistes (ils l'ont soutenu en
internationalistes assez conséquents, selon la doctrine
marxiste-léniniste) que Hô Chi Minh et son Parti.
Quant à l'orthodoxie marxiste-léniniste du régime et même avant
l'unification du Viêtnam sous le drapeau rouge à étoile d'or, si Hô Chi
Minh a fusillé des trotskistes viêtnamiens, c'était surtout parce qu'il
dépendait étroitement de l'URSS stalinienne et devait faire
allégeance...Au plus fort du conflit soviéto-chinois, le Viêtnam se
présentait comme le réconciliateur des pays frères, mais cette
neutralité ne sera certes pas attestée par les historiens...
@tine
2004-10-23 08:21:39 UTC
Permalink
Raw Message
Post by R. Josh III
A propos de la Chine, le futur Hô Chi Minh n'a pas hésité à y chercher
de l'aide pour son projet de libération nationale, puisque (si mes
souvenirs sont bons) ce fut sur le sol chinois, avec l'aide des
communistes locaux, qu'il a créé la Ligue de la Jeunesse Révolutionnaire
(Thanh Niên Cach Mang Dông Chi Hôi), aux tout débuts de son action
révolutionnaire et nationaliste.
On peut dire, finalement, que les communistes chinois et français ont
été plus authentiquement marxistes-léninistes (ils l'ont soutenu en
internationalistes assez conséquents, selon la doctrine
marxiste-léniniste) que Hô Chi Minh et son Parti.
Quant à l'orthodoxie marxiste-léniniste du régime et même avant
l'unification du Viêtnam sous le drapeau rouge à étoile d'or, si Hô Chi
Minh a fusillé des trotskistes viêtnamiens, c'était surtout parce qu'il
dépendait étroitement de l'URSS stalinienne et devait faire
allégeance...Au plus fort du conflit soviéto-chinois, le Viêtnam se
présentait comme le réconciliateur des pays frères, mais cette
neutralité ne sera certes pas attestée par les historiens...
Il est difficile de qualifier HCM de " Marxiste " sui generis !
Sa position ayant évoluée du Nationalisme au Stalinisme .....
Comme vous l'écrivez , il avait à la fois une posture Nationaliste ET
Revolutionnaire .
Il n'hésita pas à accepter l'aide Us durant la Sgm ( en contrepartie
d'une aide aux pilotes abattus ) , celle de l'OSS dans l'immediat
aprés guerre avec notement ses contacts avec le Major Archimedes PATTI
et même de militaires et de fonctionnaires Japonais en poste en
Indochine dés 1946 : Ces derniers ayant intégré le discours
Anticolonialiste et Antiimpérialiste du Japon durant la Sgm .

Loading...