Discussion:
[39-45] Jours de guerre - 11 mai - Rappel 12/05/2017
(trop ancien pour répondre)
Mara la Libertine
2017-05-12 18:43:47 UTC
Permalink
Raw Message
11 mai 1940 -

Front occidental. Belgique. A 12h15, la garnison belge du fort
d'Eben-Emael, clé de voute de la défense de Liège, capitule.
En fin de journée, la 6ème Armée allemande commence
à encercler la ville.

Trois divisions britanniques se déploient sur la rive gauche
de la Dyle, entre Wavre et Louvain.

Les divisions panzers du général Heinz Guderian, avançant
à couvert dans le massif ardennais, éliminent les unes après
les autres les unités belges rencontrées en chemin
et progressent vers Sedan et la Meuse.

Dossier politique.

Etats-Unis. Washington. Le président Franklin D. Roosevelt exprime
au Roi des Belges, Léoplold III, toute l'émotion et l'indignation
des Etats-Unis devant l'invasion de son pays par les Allemands.


11 mai 1941 -

Dossier politique.

Allemagne. L'amiral François Darlan, vice-président du Conseil,
ministre de l'Intérieur et ministre des Affaires étrangères
du gouvernement de Vichy, rencontre Hitler à Berchtesgaden.

En échange de concessions de pure forme de la part des Allemands,
il leur offre quelques bases en Syrie pour leurs opérations
éventuelles en Irak.


11 mai 1942 -

Grande-Bretagne. Le navire cargo américain Andes débarque
dans le port de Southampton, dans le sud de l'Angleterre,
le premier contingent de la 8th Air Force américaine en Europe,
1,800 employés des services administratifs et mécaniciens.

Méditerrannée. Malte. Au cours de violentes incursions aériennes
qui dureront jusqu'au 17 mai, l'aviation de l'Axe pilonne chaque jour
les bases britanniques de l'île. Les avions de chasse se livrent
de furieux combats aériens. Des deux côtés, les pertes seront
considérables.


11 mai 1943 -

Afrique du Nord. Tunisie. Fin de la résistance des troupes de l'Axe
en Afrique du Nord. Les Alliés occupent désormais la totalité
du pays. Le cessez-le-feu général est proclamé en Afrique.

Des B-25 Mitchell de la 9th Air Force US harcèlent les troupes
italo-allemandes en retraite au Cap Bon. Des A-20 Havoc de la
12th Air Force US visent les concentrations de troupes et les
batteries de FlaK dans la région de Zaghouan/Sainte-Marie-du-Zit.

Sicile. Violents raids de B-24 Liberator de la 9th Air Force US
sur Catane, et de B-17 Flying Fortress de la 12th Air Force US
sur Marsala et Trapani.

Pacifique Sud-Ouest. Iles Salomons. Nouvelle-Bretagne.
Des B-17 et B-24 de la 5th Air Force US bombardent
la base navale et les aérodromes japonais de Rabaul.

Pacifique Nord. Iles Aléoutiennes. Déclenchement de l'opération
Landcrab.

http://en.wikipedia.org/wiki/Battle_of_the_Aleutian_Islands

Les Task Force TF16 et TF51 des contre-amiraux Thomas
C. Kinkaid et Francis W. Rockwell procèdent au débarquement
de la 7ème Division d'infanterie du général Eugene M. Landrum
sur l'île américaine d'Attu, occupée par les Japonais depuis
l'époque de la bataille de Midway, en juin 1942.

Attu est défendue par environ 2,400 soldats japonais, commandés
par le colonel Yasuyo Yamasaki, concentrés surtout dans la baie
de Holtz et la baie du Massacre.

3h07. La Northern Landing Force débarque des unités de la 7ème
Compagnie de reconnaissance à Austin Cove ("Beach Scarlet").
Le 1er Bataillon du 17ème Régiment et le 3ème Bataillon du
32ème Régiment débarquent à Golstsov Point, ("Beach Red"),
au nord de la baie de Holtz.

La Southern Landing Force débarque le reste du 17ème Régiment
dans la baie du Massacre ("Beach Blue" et "Beach Yellow").

Le brouillard épais réduit fortement l'appui des artilleries
et de l'aviation de la TF16 de Kinkaid, mais il renforce
également l'effet de surprise.

Dans l'après-midi, d'autre détachements de la 7ème Compagnie
de reconnaissance débarquent à Alexis Point, à l'est de la baie
du Massacre.

D'autres débarquements ont lieu dans la nuit du 11 au 12 mai.
Le 2ème Bataillon du 32ème Régiment sur Blue et Yellow Beaches.

Les Américains du nord progressent vers le col Jarmin, mais à 19h,
ils sont bloqués par le feu nourri des défenseurs japonais retranchés
sur les hauteurs aux alentours qui dominent le col.

La boue paralyse les blindés et véhicules. Landrum prépare
un assaut du col Jarmin pour le lendemain.

Extrême-Orient. Inde. En raison des pluies de mousson, les travaux
de construction de la nouvelle "Route de Birmanie", qui devait relier
Ledo, dans l'Assam, à la Chine, doivent être interrompus. Le tronçon
de route achevé s'arrête à 75km à l'est de Ledo, en territoire birman.


11 mai 1944 -

Belgique. Dans la nuit du 11 au 12 mai, 190 Lancaster du RAF Bomber
Command visent les casernes allemandes de Bourg Léopold.

France. Simultanément, 80 Halifax et 47 Lancaster s'en prennent
au port de Boulogne. 128 civils français sont tués au cours du raid.

En préparatif d'Overlord, les 8th et 9th Air Forces US entament
l'opération Chattanooga Choo-Choo, la destruction des réseaux
ferroviaire, des installations et du matériel roulant de la SNCF
assurant le transport du matériel et des troupes allemandes.

Les cheminots français vont ainsi payer un lourd tribu à la libération
de leur pays, parfois en renseignant eux-mêmes la Résistance
et les Alliés sur les horaires et l'itinéraire de leur train.

Le film de 1945 "La Bataille du Rail" illustrera leur sacrifice,
un aspect méconnu de la guerre aérienne en Europe.

364 B-24 Liberator, escortés par 147 P-38 Lightning, 201 P-51 Mustang
et 188 P-47 Thunderbolt, pilonnent les installations ferroviaires
de Mulhouse, Belfort, Chaumont et Epinal. Ainsi que les aérodromes
d'Orleans/Bricy, Mezidon/Pithiviers et Caen/Le Carpiquet.

Dans la nuit du 11 au 12 mai, 53 Halifax attaquent la gare de Trouville,
au sud du Havre.

Belgique-Allemagne-Allemagne-GD de Luxembourg. Dans la soirée,
609 B-17 Flying Fortress escortés par 99 P-38 Lightning, 182 P-47
et 190 P-51 des 8th et 9th Air Forces US bombardent les gares
et réseaux ferroviaires de Bruxelles/Midi (55) et Liège (119),
en Belgique, Saarbruken (58), Kons Karthaus (55) et Ehrang (60),
en Allemagne, Thionville (12) en France, et Bettembourg (19),
dans le Grand-Duché de Luxembourg. Ainsi que des cibles
d'opportunité (51).

332 B-26 Marauder de la 9th Air Force US visent les aérodromes
de Beaumont-le-Roger et de Cormeilles-en-Vexin, ainsi les gares
de Mezieres/Charleville, en France, et d'Aerschot, en Belgique.

Dans la nuit du 11 au 12 mai, 126 Lancaster s'en prennent à la gare
d'Hasselt. 105 Lancaster visent celle de Louvain.

Front italien. 9h05. Le général Heinrich von Vietinghoff, commandant
de la 10ème Armée allemande, informe le maréchal Albert Kesselring,
son supérieur, du calme qui règne sur le front, et qu'il n'y a rien
d'alarmant à signaler.

Ses commandants de corps d'armées ne constatent aucun signe
avant-coureur de quoi que ce soit.

Dans la soirée, Vietinghoff s'envole pour le QG d'Hitler à Rastenbourg,
en Prusse-Orientale, où il doit recevoir une décoration des mains
propres du Führer.

Dans la matinée, Winston Churchill télégraphie au général britannique
Alexander, commandant du XVème Groupe d'armées alliées:

"Toutes nos pensées et nos espérences vous accompagnent
dans ce qui, je l'espère et je le crois, sera une bataille décisive.
Avec pour objectif la destruction totale des forces armées
ennemies au sud de Rome."

23h. Déclenchement de l'opération Diadem. 2,000 pièces d'artillerie
alliées ouvrent simultanément le feu sur une ligne de front s'étendant
des hauteurs à l'est de Cassino jusqu'à la côte tyrrhénienne,
pilonnant sans relâche les défenses allemandes du secteur.

http://en.wikipedia.org/wiki/Operation_Diadem

http://en.wikipedia.org/wiki/Battle_of_Monte_Cassino

23h45. Dans le secteur de la 5ème Armée US, le II Corps US
et le Corps Expéditionnaire Français (CEFI) donnent l'assaut général
contre la ligne Gustav et franchissent le Garigliano.

Les Américains à gauche, sur la côte tyrhénienne et le Golfe
de Gaète. Les Français à droite, vers les Monts Aurunci.

La 8ème Armée britannique entame son offensive dans le secteur
de Cassino. Le XIII Corps britannique au sud de Cassino,
le II Corps polonais, au nord de la ville, sur le Mont-Cassin.

Ce sont les Polonais du général Wadislaw Anders qui sont désignés
pour prendre d'assaut les ruines de l'Abbaye bénédictin, défendues
par la 1ère Division de parachutistes allemands du général Richard
Heydrich.

Le XIII Corps britannique franchit le Rapido et établit deux têtes
de pont sur la rive opposée.

Extrême-Orient. Birmanie. 76 B-25, A-36, P-51 et P-40 de la 10ème
US Air Force (Inde), pilonnent les troupes japonaises dans les zones
de Myitkyina et de Pinbaw.

Pacifique Sud-Ouest. Iles Salomons. Nouvelle-Guinée. 190 B-24
et B-25 de la 5th Air Force US bombardent des positions
d'artillerie et des aérodromes japonais sur les îles de Wadke,
de Biak et de Mokmer.


11 mai 1945 -

Front soviétique. Secteur Central. Tchécoslovaquie. Liquidant
les dernières résistances allemandes, des unités des 1er et 2ème
Fronts d'Ukraine (Koniev et Malinovski) entrent en contact avec
des détachements de la 3ème Armée du général Patton à Pilsen.

Autriche. Parallèlement, les Russes contraignent à la reddition
divers foyers de résistance allemands.

Secteur Sud. Yougoslavie. En Croatie, trois jours après l'arrêt officiel
des hostilités, les survivants du Heeresgruppe (Groupe d'armées) E
(Löhr) se battent toujours contre les Soviétiques et aux forces de Tito.

Extrême-Orient. Chine. Les armées chinoises stoppent l'offensive
japonaise vers Tchékiang, menaçant les flancs des Japonais et opposant
une farouche résistance dans la zone de Paima Chan.

Pacifique Sud-Ouest. Philippines. Luçon. Dans le secteur de la 6ème
Armée US, des unités des 25ème et 27ème Divisions d'infanterie
(I Corps) établissent leur jonction sur la crête de Kapintalan, après
avoir muré ou fait sauter plus de deux cents défenses japonaises
dans les grottes et les cavernes. La 25ème Division d'infanterie
avance maintenant sur Santa Fe.

Philippines méridionales. Mindanao. Secteur de la 8ème Armée US.
le 108ème Regimental Combat Team (X Corps) atteint des collines
dominant l'aérodrome Del Monte. Des guérilleros philippins libèrent
Cagayan.

Un régiment renforcé de la 24ème Division d'infanterie reçoit l'ordre
de nettoyer la zone au nord-est de la Talomo, près de Mintal.

De petits détachements américains, débarqués sur l'île Samal, au large
de Mindanao, tentent de repérer les positions de l'artillerie japonaise,
qui pilonne toujours la région de Davao, sur Mindanao.

On se bat encore sur l'île de Negros, notamment à l'ouest,
dans la région montagneuse.

Nouvelle-Guinée. La 6ème Division australienne occupe Wewak, qui fut
une grande base japonaise, mais qui était bombardée systématiquement
par les 5th et 13th Air Force US, et n'est plus tenue maintenant que par
une garnison japonaise en loque et affamée.

Pacifique Central. Okinawa. Après une longue préparation d'artillerie
terrestre et aéronavale, la 10ème Armée américaine au complet,
à droite le III Corps amphibie et à gauche du XXIV Corps, monte
à l'assaut de la ligne Shuri.

Dans la zone d'opération du III Corps amphibie, la 6ème Division
de Marines progresse au sud de l'Asa. Des détachements atteignent
la périphérie d'Amike, enlevant des positions qui dominent la ville
de Naha, chef-lieu de l'île.

Le 7ème Régiment de la 1ère Division de Marines, malgré le terrible feu
de l'artillerie japonaise, gagne des positions sur la crête de Dakeshi.
Le 1ère Régiment de Marines est stoppé net par la grêle de projectiles
japonais qui s'abat des hauteurs de Shuri, dont le château abrite
le commandement japonais. Le 5ème Régiment de Marines réussit
à encercler des unités japonaises dans la région au sud d'Awacha.

Progrès quasiment nuls du XXIV Corps. Seul le 382ème Régiment
de la 96ème Division d'infanterie réussit à consolider ses positions
sur le col Zebra.

Au large, deux kamikazes endommagent sérieusement le porte-avions
d'escadre Bunker Hill. Les destroyers Hugh W. Hadley et Evans,
ainsi que le navire de débarquement LCS-88, sont plus légérement
atteints par d'autres kamikazes, le premier touché par une bombe
pilotée à réaction Baka, surnommée "Okha".

Japon. Le XXI Bomber Command de la 20th Air Force US accomplit
ses derniers raids contre les aérodromes de la métropole. 50 B-29
Superfortress visent les bases ennemies d'Oita, Saeki, Nittagahara,
Miyazaki et Miyakonojo, sur l'île de Kyushu.

92 B-29 bombardent l'usine aéronautique Kawanishi de Kobe.

---
"La 2ème Guerre mondiale au jour le jour. 2194 jours de guerre",
Cesare Salmaggi et Alfredo Pallavisini, sélection Reader's Digest, 1980
--
Jacqueline "Jade" Devereaux - http://jacqueline-devereaux.blogspot.com/
Google+ Jade Disco HD - https://plus.google.com/+JadeDisco/posts
G+ Jade Disco HD II - https://plus.google.com/+JadeDiscoHDII/posts
G+ Blogosphère Mara - https://plus.google.com/+JacquelineDevereaux/posts
G+ Mara Jade Skywalker - https://plus.google.com/+MaraJadeSkywalker2015/posts
G+ Jade Docs & Movies III - https://plus.google.com/+JadeDocsMoviesIII/posts
G+ Jade Docs & Movies IV - https://plus.google.com/+JadeDocsMoviesIV/posts
Mara Jade: "Guantanamo: tellement sympa que vous n'en reviendrez pas!" ©
Mara X [encore elle]: "J'ai un mac, mais il n'y connait rien en informatique!"©
Lucifer
2017-05-12 21:10:29 UTC
Permalink
Raw Message
Mon amour, et ta mémoire?
Le capital monopoliste des Etats-Unis et la Grande Bretagne investissent
dans Hitler
L´intérêt pour les investissements étrangers en Allemagne devraient
s´être refroidi avec la prise du pouvoir par Hitler en janvier 1933. Il
n´en fut cependant pas le cas. La vague des investissements étrangers en
provenance des Etats-Unis et de la Grande Bretagne, surtout dans
l´industrie allemande de l´armement, continua de manière ininterrompue.
La politique de violence de Hitler et des Nazis contre leur propre
peuple et contre les Etats frontaliers de l´Allemagne n´eût pas d´impact
sur la volonté d´investir de la part des Etats-Unis et la Grande Bretagne.
Le fait que la bourgeoisie ne réagit pas lorsque des centaines de
milliers des membres du Parti communiste et les organisations syndicales
furent enfermés sans des camps de concentration peu après la prise du
pouvoir par Hitler ainsi que lorsque les Nazis tuaient des centaines des
dirigeants, ne nous étonne pas. Les pensées de la bourgeoisie sur la
démocratie n´existent que pour eux-mêmes, pas pour tout le peuple. Mais
le manque de réaction continua lorsque les Nazis commencèrent à
poursuivre les Juifs avec des accusations racistes et en plus
lorsqu´après la nuit (kristalnatten), en 1938, ils commencèrent à
enfermer et tuer les Juifs dans les camps de concentration. Une partie
des Juifs étaient des personnes occupant des fonctions de direction dans
la vie économique et industrielle allemande, des compagnons d´affaires
des capitalistes des Etats-Unis et de la Grande Bretagne. Toutefois,
cela ne changea pas la position des investisseurs. La chasse au profit
se poursuivit comme d´habitude. Le capital continua à affluer en
provenance des Etats-Unis et de la Grande Bretagne pour l´industrie
allemande de l´armement.
Le feu vert pour un investissement continu et accru dans les industries
allemandes avait été donné dans les traités de paix et les pactes de non
agression que la Grande Bretagne, la France, la Pologne signèrent avec
l´Allemagne nazie et l´Italie fasciste au cours des années 1930. En
1933, peu après la prise du pouvoir par Hitler, la Grande Bretagne et la
France prirent l´initiative «d´un pacte de compréhension mutuelle et de
coopération », avec l´Italie fasciste et Allemagne nazie. L´année
suivante, en 1934, la Pologne et l´Allemagne nazie signèrent, sur
l´instigation de l´Angleterre, un pacte de non agression. La Grande
Bretagne et l´Allemagne nazie signèrent, en 1935, l´« accord marin »
(???) selon lequel, la marine de guerre allemande allait être construite
pour qu´elle devint presque aussi grande que celle de la France.
C´était totalement contre le Traité de Versailles. En 1938, La Grande
Bretagne et la France signèrent la Convention de Munich avec l´Italie
fasciste et l´Allemagne nazie par laquelle elles abandonnèrent la
Tchécoslovaquie dans les mains des Nazis. La Grande Bretagne et
l´Allemagne signèrent, en septembre 1938, une déclaration selon laquelle
elles ne devaient plus jamais aller en guerre l´une contre l´autre. La
France fit la même chose en décembre 1938. Aucun des crimes nazis
n´arrêta les soit disant investissements des démocraties occidentales en
Allemagne nazie. L´accord de Munich était, politiquement, une grande
victoire pour Hitler. Fritz Thyssen écrivit ceci dans son journal
intime: « C´était avant tout le Pacte de Munich qui donna au régime
national socialiste une gloire historique. Il était, aux yeux des
masses, une confirmation du fait que Hitler était sans faute et mis les
nouveaux leaders en position de mener, pendant les années suivantes, une
politique qui conduisit l´Allemagne dans une guerre que le peuple
allemand n´avait pas prévue et qu´il n´avait pas souhaitée
Post by Mara la Libertine
11 mai 1940 -
Front occidental. Belgique. A 12h15, la garnison belge du fort
d'Eben-Emael, clé de voute de la défense de Liège, capitule.
En fin de journée, la 6ème Armée allemande commence
à encercler la ville.
Trois divisions britanniques se déploient sur la rive gauche
de la Dyle, entre Wavre et Louvain.
Les divisions panzers du général Heinz Guderian, avançant
à couvert dans le massif ardennais, éliminent les unes après
les autres les unités belges rencontrées en chemin
et progressent vers Sedan et la Meuse.
Dossier politique.
Etats-Unis. Washington. Le président Franklin D. Roosevelt exprime
au Roi des Belges, Léoplold III, toute l'émotion et l'indignation
des Etats-Unis devant l'invasion de son pays par les Allemands.
11 mai 1941 -
Dossier politique.
Allemagne. L'amiral François Darlan, vice-président du Conseil,
ministre de l'Intérieur et ministre des Affaires étrangères
du gouvernement de Vichy, rencontre Hitler à Berchtesgaden.
En échange de concessions de pure forme de la part des Allemands,
il leur offre quelques bases en Syrie pour leurs opérations
éventuelles en Irak.
11 mai 1942 -
Grande-Bretagne. Le navire cargo américain Andes débarque
dans le port de Southampton, dans le sud de l'Angleterre,
le premier contingent de la 8th Air Force américaine en Europe,
1,800 employés des services administratifs et mécaniciens.
Méditerrannée. Malte. Au cours de violentes incursions aériennes
qui dureront jusqu'au 17 mai, l'aviation de l'Axe pilonne chaque jour
les bases britanniques de l'île. Les avions de chasse se livrent
de furieux combats aériens. Des deux côtés, les pertes seront
considérables.
11 mai 1943 -
Afrique du Nord. Tunisie. Fin de la résistance des troupes de l'Axe
en Afrique du Nord. Les Alliés occupent désormais la totalité
du pays. Le cessez-le-feu général est proclamé en Afrique.
Des B-25 Mitchell de la 9th Air Force US harcèlent les troupes
italo-allemandes en retraite au Cap Bon. Des A-20 Havoc de la
12th Air Force US visent les concentrations de troupes et les
batteries de FlaK dans la région de Zaghouan/Sainte-Marie-du-Zit.
Sicile. Violents raids de B-24 Liberator de la 9th Air Force US
sur Catane, et de B-17 Flying Fortress de la 12th Air Force US
sur Marsala et Trapani.
Pacifique Sud-Ouest. Iles Salomons. Nouvelle-Bretagne.
Des B-17 et B-24 de la 5th Air Force US bombardent
la base navale et les aérodromes japonais de Rabaul.
Pacifique Nord. Iles Aléoutiennes. Déclenchement de l'opération
Landcrab.
http://en.wikipedia.org/wiki/Battle_of_the_Aleutian_Islands
Les Task Force TF16 et TF51 des contre-amiraux Thomas
C. Kinkaid et Francis W. Rockwell procèdent au débarquement
de la 7ème Division d'infanterie du général Eugene M. Landrum
sur l'île américaine d'Attu, occupée par les Japonais depuis
l'époque de la bataille de Midway, en juin 1942.
Attu est défendue par environ 2,400 soldats japonais, commandés
par le colonel Yasuyo Yamasaki, concentrés surtout dans la baie
de Holtz et la baie du Massacre.
3h07. La Northern Landing Force débarque des unités de la 7ème
Compagnie de reconnaissance à Austin Cove ("Beach Scarlet").
Le 1er Bataillon du 17ème Régiment et le 3ème Bataillon du
32ème Régiment débarquent à Golstsov Point, ("Beach Red"),
au nord de la baie de Holtz.
La Southern Landing Force débarque le reste du 17ème Régiment
dans la baie du Massacre ("Beach Blue" et "Beach Yellow").
Le brouillard épais réduit fortement l'appui des artilleries
et de l'aviation de la TF16 de Kinkaid, mais il renforce
également l'effet de surprise.
Dans l'après-midi, d'autre détachements de la 7ème Compagnie
de reconnaissance débarquent à Alexis Point, à l'est de la baie
du Massacre.
D'autres débarquements ont lieu dans la nuit du 11 au 12 mai.
Le 2ème Bataillon du 32ème Régiment sur Blue et Yellow Beaches.
Les Américains du nord progressent vers le col Jarmin, mais à 19h,
ils sont bloqués par le feu nourri des défenseurs japonais retranchés
sur les hauteurs aux alentours qui dominent le col.
La boue paralyse les blindés et véhicules. Landrum prépare
un assaut du col Jarmin pour le lendemain.
Extrême-Orient. Inde. En raison des pluies de mousson, les travaux
de construction de la nouvelle "Route de Birmanie", qui devait relier
Ledo, dans l'Assam, à la Chine, doivent être interrompus. Le tronçon
de route achevé s'arrête à 75km à l'est de Ledo, en territoire birman.
11 mai 1944 -
Belgique. Dans la nuit du 11 au 12 mai, 190 Lancaster du RAF Bomber
Command visent les casernes allemandes de Bourg Léopold.
France. Simultanément, 80 Halifax et 47 Lancaster s'en prennent
au port de Boulogne. 128 civils français sont tués au cours du raid.
En préparatif d'Overlord, les 8th et 9th Air Forces US entament
l'opération Chattanooga Choo-Choo, la destruction des réseaux
ferroviaire, des installations et du matériel roulant de la SNCF
assurant le transport du matériel et des troupes allemandes.
Les cheminots français vont ainsi payer un lourd tribu à la libération
de leur pays, parfois en renseignant eux-mêmes la Résistance
et les Alliés sur les horaires et l'itinéraire de leur train.
Le film de 1945 "La Bataille du Rail" illustrera leur sacrifice,
un aspect méconnu de la guerre aérienne en Europe.
364 B-24 Liberator, escortés par 147 P-38 Lightning, 201 P-51 Mustang
et 188 P-47 Thunderbolt, pilonnent les installations ferroviaires
de Mulhouse, Belfort, Chaumont et Epinal. Ainsi que les aérodromes
d'Orleans/Bricy, Mezidon/Pithiviers et Caen/Le Carpiquet.
Dans la nuit du 11 au 12 mai, 53 Halifax attaquent la gare de Trouville,
au sud du Havre.
Belgique-Allemagne-Allemagne-GD de Luxembourg. Dans la soirée,
609 B-17 Flying Fortress escortés par 99 P-38 Lightning, 182 P-47
et 190 P-51 des 8th et 9th Air Forces US bombardent les gares
et réseaux ferroviaires de Bruxelles/Midi (55) et Liège (119),
en Belgique, Saarbruken (58), Kons Karthaus (55) et Ehrang (60),
en Allemagne, Thionville (12) en France, et Bettembourg (19),
dans le Grand-Duché de Luxembourg. Ainsi que des cibles
d'opportunité (51).
332 B-26 Marauder de la 9th Air Force US visent les aérodromes
de Beaumont-le-Roger et de Cormeilles-en-Vexin, ainsi les gares
de Mezieres/Charleville, en France, et d'Aerschot, en Belgique.
Dans la nuit du 11 au 12 mai, 126 Lancaster s'en prennent à la gare
d'Hasselt. 105 Lancaster visent celle de Louvain.
Front italien. 9h05. Le général Heinrich von Vietinghoff, commandant
de la 10ème Armée allemande, informe le maréchal Albert Kesselring,
son supérieur, du calme qui règne sur le front, et qu'il n'y a rien
d'alarmant à signaler.
Ses commandants de corps d'armées ne constatent aucun signe
avant-coureur de quoi que ce soit.
Dans la soirée, Vietinghoff s'envole pour le QG d'Hitler à Rastenbourg,
en Prusse-Orientale, où il doit recevoir une décoration des mains
propres du Führer.
Dans la matinée, Winston Churchill télégraphie au général britannique
"Toutes nos pensées et nos espérences vous accompagnent
dans ce qui, je l'espère et je le crois, sera une bataille décisive.
Avec pour objectif la destruction totale des forces armées
ennemies au sud de Rome."
23h. Déclenchement de l'opération Diadem. 2,000 pièces d'artillerie
alliées ouvrent simultanément le feu sur une ligne de front s'étendant
des hauteurs à l'est de Cassino jusqu'à la côte tyrrhénienne,
pilonnant sans relâche les défenses allemandes du secteur.
http://en.wikipedia.org/wiki/Operation_Diadem
http://en.wikipedia.org/wiki/Battle_of_Monte_Cassino
23h45. Dans le secteur de la 5ème Armée US, le II Corps US
et le Corps Expéditionnaire Français (CEFI) donnent l'assaut général
contre la ligne Gustav et franchissent le Garigliano.
Les Américains à gauche, sur la côte tyrhénienne et le Golfe
de Gaète. Les Français à droite, vers les Monts Aurunci.
La 8ème Armée britannique entame son offensive dans le secteur
de Cassino. Le XIII Corps britannique au sud de Cassino,
le II Corps polonais, au nord de la ville, sur le Mont-Cassin.
Ce sont les Polonais du général Wadislaw Anders qui sont désignés
pour prendre d'assaut les ruines de l'Abbaye bénédictin, défendues
par la 1ère Division de parachutistes allemands du général Richard
Heydrich.
Le XIII Corps britannique franchit le Rapido et établit deux têtes
de pont sur la rive opposée.
Extrême-Orient. Birmanie. 76 B-25, A-36, P-51 et P-40 de la 10ème
US Air Force (Inde), pilonnent les troupes japonaises dans les zones
de Myitkyina et de Pinbaw.
Pacifique Sud-Ouest. Iles Salomons. Nouvelle-Guinée. 190 B-24
et B-25 de la 5th Air Force US bombardent des positions
d'artillerie et des aérodromes japonais sur les îles de Wadke,
de Biak et de Mokmer.
11 mai 1945 -
Front soviétique. Secteur Central. Tchécoslovaquie. Liquidant
les dernières résistances allemandes, des unités des 1er et 2ème
Fronts d'Ukraine (Koniev et Malinovski) entrent en contact avec
des détachements de la 3ème Armée du général Patton à Pilsen.
Autriche. Parallèlement, les Russes contraignent à la reddition
divers foyers de résistance allemands.
Secteur Sud. Yougoslavie. En Croatie, trois jours après l'arrêt officiel
des hostilités, les survivants du Heeresgruppe (Groupe d'armées) E
(Löhr) se battent toujours contre les Soviétiques et aux forces de Tito.
Extrême-Orient. Chine. Les armées chinoises stoppent l'offensive
japonaise vers Tchékiang, menaçant les flancs des Japonais et opposant
une farouche résistance dans la zone de Paima Chan.
Pacifique Sud-Ouest. Philippines. Luçon. Dans le secteur de la 6ème
Armée US, des unités des 25ème et 27ème Divisions d'infanterie
(I Corps) établissent leur jonction sur la crête de Kapintalan, après
avoir muré ou fait sauter plus de deux cents défenses japonaises
dans les grottes et les cavernes. La 25ème Division d'infanterie
avance maintenant sur Santa Fe.
Philippines méridionales. Mindanao. Secteur de la 8ème Armée US.
le 108ème Regimental Combat Team (X Corps) atteint des collines
dominant l'aérodrome Del Monte. Des guérilleros philippins libèrent
Cagayan.
Un régiment renforcé de la 24ème Division d'infanterie reçoit l'ordre
de nettoyer la zone au nord-est de la Talomo, près de Mintal.
De petits détachements américains, débarqués sur l'île Samal, au large
de Mindanao, tentent de repérer les positions de l'artillerie japonaise,
qui pilonne toujours la région de Davao, sur Mindanao.
On se bat encore sur l'île de Negros, notamment à l'ouest,
dans la région montagneuse.
Nouvelle-Guinée. La 6ème Division australienne occupe Wewak, qui fut
une grande base japonaise, mais qui était bombardée systématiquement
par les 5th et 13th Air Force US, et n'est plus tenue maintenant que par
une garnison japonaise en loque et affamée.
Pacifique Central. Okinawa. Après une longue préparation d'artillerie
terrestre et aéronavale, la 10ème Armée américaine au complet,
à droite le III Corps amphibie et à gauche du XXIV Corps, monte
à l'assaut de la ligne Shuri.
Dans la zone d'opération du III Corps amphibie, la 6ème Division
de Marines progresse au sud de l'Asa. Des détachements atteignent
la périphérie d'Amike, enlevant des positions qui dominent la ville
de Naha, chef-lieu de l'île.
Le 7ème Régiment de la 1ère Division de Marines, malgré le terrible feu
de l'artillerie japonaise, gagne des positions sur la crête de Dakeshi.
Le 1ère Régiment de Marines est stoppé net par la grêle de projectiles
japonais qui s'abat des hauteurs de Shuri, dont le château abrite
le commandement japonais. Le 5ème Régiment de Marines réussit
à encercler des unités japonaises dans la région au sud d'Awacha.
Progrès quasiment nuls du XXIV Corps. Seul le 382ème Régiment
de la 96ème Division d'infanterie réussit à consolider ses positions
sur le col Zebra.
Au large, deux kamikazes endommagent sérieusement le porte-avions
d'escadre Bunker Hill. Les destroyers Hugh W. Hadley et Evans,
ainsi que le navire de débarquement LCS-88, sont plus légérement
atteints par d'autres kamikazes, le premier touché par une bombe
pilotée à réaction Baka, surnommée "Okha".
Japon. Le XXI Bomber Command de la 20th Air Force US accomplit
ses derniers raids contre les aérodromes de la métropole. 50 B-29
Superfortress visent les bases ennemies d'Oita, Saeki, Nittagahara,
Miyazaki et Miyakonojo, sur l'île de Kyushu.
92 B-29 bombardent l'usine aéronautique Kawanishi de Kobe.
---
"La 2ème Guerre mondiale au jour le jour. 2194 jours de guerre",
Cesare Salmaggi et Alfredo Pallavisini, sélection Reader's Digest, 1980
Loading...