Discussion:
Oradour sur Glane : un autre Katyn ?
(trop ancien pour répondre)
\\Fulminator/
2014-03-13 10:29:53 UTC
Permalink
C'est pas anodin si les allemands ont choisi ce village
____________________________________________________________

Certes, ce n'est pas anodin. Mais l'ordure n'est pas forcément
seulement là ou on la cherche ...

C'est la piste espagnole : Oradour, d'autres coupables, encore plus
salopards :

Dites-moi pourquoi des documents concernant Oradour sont
cachés depuis près de 70 ans (classés secrets) à la gendarmerie de
Le Blanc ? (près d'Oradour)...
Hein ?
Vous pensez bien que si ces documents étaient accablants pour
les Allemands, ils auraient vite été diffusés. Si on les cache, c'est
justement parce qu'ils atténuent la responsabilité de ces derniers !

Dans le livre de Max Hastings : "La division Das Reich et la Résistance"
(Ed. Pygmalion, 1983) :

p.13 : "A cet égard, il est regrettable que nombre de dossiers pertinents
(notamment ceux sur les enquêtes pour crimes de guerre) soient encore
interdits au public sans aucune justification valable"...

Tiens, POURQUOI CACHE-T-ON à cet historien britannique et aux citoyens
français majeurs des documents concernant Oradour ? (NDLR)

J'attends vos réponses.

Dans le livre : "Tulle et Oradour, tragédie franco-allemande", (par
l'Allemand O. Weidinger) on comprend que tout porte à croire que
ce sont des maquisards "rouges" espagnols, issus du "frente crapular"
et réfugiés dans le sud de la France quelques années auparavant.

La division Das Reich remontait vers la Normandie, alors qu'elle
tomba à Oradour sur des cadavres d'autres troupes allemandes
qui les avaient précédées la veille.

Les salopards anarchistes espagnols furent à l'origine du massacre-
représailles allemand d'Oradour. Ces "frente-crapular", par leurs
atrocités gratuites perpétrées sur des prisonniers allemands,
(lesquels furent sauvagement torturés avant d'être massacrés)
créerent DE TOUTES PIECES l'événement tragique qui suivit.

L'historien britannique Hastings écrit :
p. 93 : [...] "nous fumes CONSTAMMENT interpellés par des
détachements d'Espagnols, armés de mitraillettes"...

Certains habitants de la région déclaraient qu'ils voyaient davantage
de maquisards espagnols que de Français... (!)

p. 105 : [...] "les maquis du midi FOURMILLAIENT d'Espagnols expatriés
après la guerre civile".

p. 249 : "Oradour-sur-Glane [...] la population s'était accrue de [...]
30 Espagnols, rescapés de la guerre civile" ...

Ces maquisards espagnols habitaient donc à Oradour...

p. 184 et 185 : "le médecin en chef de la division vint annoncer qu'on avait
découvert un groupe de quarante cadavres [allemands] horriblement mutilés :
visages défoncés, testicules tranchés et pénis fourrés dans la bouche.

C'est DAVANTAGE POUR PUNIR CETTE ABOMINATION que pour faire l'assaut
de la Résistance que des représailles furent décidées", déclarent les
Allemands...

La division blindée Das Reich, qui remontait de Montauban vers les plages
du débarquement, à marches forcées, avait donc d'autres urgences que de
s'attaquer à un village prétendument peuplé "uniquement" de braves gens.

p. 187 : un ancien chef résistant déclara à Hastings après la guerre :
"il n'y aucun doute que les faits sont exacts. On comptait des Espagnols
parmi eux, vous savez"... "Il va de soi, poursuit-il, que JE NIERAI
ABSOLUMENT ETRE A L'ORIGINE DE CETTE INFORMATION"( ! )

Tiens, pourquoi ? Peur de représailles ? Après la guerre, des survivants
d'Oradour, témoins de ce qui s'y passait déjà AVANT la tragédie, se
sont vus menacés s'ils révélaient la présence de dépôts d'explosifs et
d'armes dans l'église, dans les granges, et de maquisards dans le village.

De quelles représailles avaient-ils peur, dans notre belle ripoublique de la
liberté d'expression ?... de la transparence... de la Vérité ?...

Je ne fais pas porter une part de responsabilité sur les résistants.
Les résistants combattaient en général "à la loyale". Ils tuaient, ou
faisaient prisonnier l'ennemi, un point c'est tout.

Ce qui fit qu'il n'y eut pas d'autres "Oradour" ailleurs en France, malgré
les attaques des résistants. Par contre, CE QUI FIT ORADOUR, et qui
ne se produisit pas ailleurs, ce sont les actes de sauvagerie bestiale et
gratuite par lesquels des prisonniers allemands ont été massacrés.

La division Das Reich, dis-je, remontant vers la Normandie à marches
forcées, rencontra à Oradour les cadavres de soldats allemands atrocement
mutilés, appartenant à une unité qui les avait précédés peu de temps
auparavant :
Certains d'entre eux, ligotés, avaient été traînés dans le village derrière
une voiture, pendant des centaines de mètres, attachés par des câbles
passés dans des trous percés dans le talon d'Achille, jusqu'à ce que
mort s'en suive... D'autres étaient nus, atrocement mutilés, les yeux
arrachés de leur orbite, tailladés, ou émasculés, le pénis coupé enfoncé
dans la bouche !!... etc.

(Voilà bien une barbarie qui n'était pas..."nazie" !)...

Ces massacres eurent lieu lors d'une "fête" soulographique, véritable
bacchanale ou ces dignes "résistants", ivres, accomplirent ces forfaits
abjects. (O.Weidinger) ...

Voilà ce que je crois qu'on veut cacher aux Français, depuis 70 ans :
il ne fallait pas ternir l'aura de la "Résistance" (avec un grand R).
(Les atrocités ne pouvant être que "nazies", vous imaginez le conflit
cornélien qu'on aurait dû avouer aux masses !)

L'embusqué de Londres aurait eu l'air de quoi, après s'être appuyé
sur "ça"? ... Voilà le noeud de l'affaire.

Mais je tiens à souligner que je ne crois pas les résistants français
capables d'avoir perpétré cette infamie. Ils y ont probablement assisté,
indignés mais impuissants. Tout d'abord, ils ne pouvaient pas en être
responsables, car ces méthodes barbares sont "culturellement"
inimaginables par un cerveau français. Ils n'auraient même pas pu
CONCEVOIR d'agir ainsi. Par contre, ces atrocités furent MONNAIE
COURANTE en Espagne, pendant la guerre civile qui avait eu lieu
5 ou 6 ans auparavant... Or les réfugiés rouges espagnols étaient
nombreux dans les maquis de la région d' Oradour, je le répète...
(témoignage des Français habitants de ces lieux, qui avaient
déjà eu à subir leurs exactions et leurs débordements).
(Cité par Weidinger, qui retourna à Oradour après la guerre et questionna
les habitants de l'endroit).
Il faut préciser que, contrairement à ce qui se passait en France, les
communistes furent toujours minoritaires en Espagne, alors que les
anarchistes, espèce SANS FOI NI LOI, pullulaient...

Les communistes, disciplinés, ne me semblent pas devoir être suspectés; les
socialistes, plus modérés, encore moins. Ces débordements pathologiques
paraissent avoir été plus proches du "profil" mental dégénéré des
anarchistes espagnols, lesquels avaient déjà perpétré en Espagne des
assassinats gratuits, des tortures atroces de prêtres et nonnes... (!!)

Ce qui est un élément fondamental, c'est l'affaire des pénis et testicules
enfoncés dans la bouche.
Les troupes espagnoles stationnées au Maroc depuis le début du siècle
avaient importé en Espagne cette méthode de vengeance arabe...
C'était un "raffinement" tout à fait typique de la sauvagerie de la guerre
civile espagnole, guerre qui avait précédé de peu d'années la tragédie
d'Oradour...
Les anarchistes étaient très nombreux en Espagne, je le répète, alors qu'ils
n'existaient pas en France.

Les pénis dans la bouche ? Mais quel Français, aussi cruel et sauvage
soit-il, aurait cette idée saugrenue ?

Le massacre d'Oradour est certes inexcusable, mais la barbarie perpétrée
par la racaille anarchiste espagnole a été déterminante dans la tragédie
d'Oradour, elle a risqué de jeter le discrédit sur l'ensemble des résistants
qui se battaient à la loyale, c'est pourquoi on a lâchement jeté le
black-out sur cet épisode, voilà ma conviction.

Les SS firent l'amalgame avec les villageois qui n'y étaient pour rien,
bien entendu, et qui payèrent atrocement pour les exactions ignobles et
gratuites de certains tarés immigrés espagnols...

Il n'est certes pas question d'excuser en quoi que ce soit le massacre
d'Oradour, mais il ne faut en négliger aucun des tenants et aboutissants.

C'est pourquoi la recherche de la vérité, de TOUTE la vérité, devrait être
la tâche suprême des historiens dignes de ce nom, quoi qu'il en coûte
éventuellement pour notre ego... rien ne devrait nous détourner
de cette ardente obligation.

Avec une patience et l'oeil froid d'entomologistes, il faudrait en finir
avec les analyses bâclées, manichéistes, fondées sur des crispations
subjectives perpétuellement polluées par des réactions émotionnelles
rancies qui troublent une approche "scientifique" de ces problèmes.

Mais combien sont capables de cette démarche aujourd'hui ?
Peut-être dans un siècle ou deux des révélations apparaitront après
la "déclassification" des documents "secret défense".
Patience, pour le moment on vous tient pour des mineurs...

"On" a peut-être raison, vu les réactions presque hystériques qu'affichent
certains lorsque leurs convictions émotionnelles presque "religieuses"
sont remises en cause...
----------------------------------------

"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte
révolutionnaire" (G. Orwell)











































Ikks





15/06/13





Re: La piste espagnole : Oradour, d'autres coupables, enco re plus
salopards...(ouaze :Re: La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un
travail inédit.
Dites-moi pourquoi des documents concernant Oradour sont
cachés depuis près de 70 ans (classés secrets) à la gendarmerie de
Le Blanc ? (près d'Oradour)...
Hein ?
Vous pensez bien que si ces documents étaient accablants pour
les Allemands, ils auraient vite été diffusés. Si on les cache, c'est
justement parce qu'ils atténuent la responsabilité de ces derniers !
___________________________________________________________________________
Et la piste des Alsaciens, elle devient quoi dans tes élucubrations ?



























Gérard Cojot





15/06/13





Re: La piste espagnole : Oradour, d'autres coupables, enco re plus
salopards...(ouaze :Re: La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un
travail inédit.










- afficher le texte des messages précédents -

















Ils ont tous été amnistiés au début des années 50.
--
Amitiés, Gérard Cojot
'Bienheureux les fêlés, ils laisseront passer ma lumière'[M.Audiard]
http://perso.orange.fr/gerard.cojot/



























jr





15/06/13





Re: La piste espagnole : Oradour, d'autres coupables, enco re plus
salopards...(ouaze :Re: La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un
travail inédit.
Dites-moi pourquoi des documents concernant Oradour sont
cachés depuis près de 70 ans (classés secrets) à la gendarmerie de
Le Blanc ? (près d'Oradour)...
Hein ?
Vous pensez bien que si ces documents étaient accablants pour
les Allemands, ils auraient vite été diffusés. Si on les cache, c'est
justement parce qu'ils atténuent la responsabilité de ces derniers !
___________________________________________________________________________
Dans le livre de Max Hastings : "La division Das Reich et la Résistance"
p.13 : "A cet égard, il est regrettable que nombre de dossiers pertinents
(notamment ceux sur les enquêtes pour crimes de guerre) soient encore
interdits au public sans aucune justification valable"...
Tiens, pourquoi cache-t-on à cet historien britannique et aux citoyens
français majeurs des documents concernant Oradour ? (NDLR)
J'attends vos réponses.
Le délai de communication aux tiers des pièces judiciaires est de 25 ans
après le décès du dernier intéressé, ou de 100 ans. Le plus long des deux
délais.
La curiosité révisionniste ne justifie pas l'exception.
--
jr



























Fulminator/





15/06/13





Re: La piste espagnole : Oradour, d'autres coupables, enco re plus
salopards...(ouaze :Re: La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un
travail inédit.
Tiens, pourquoi cache-t-on à cet historien britannique et aux citoyens
français majeurs des documents concernant Oradour ? (NDLR)
J'attends vos réponses.
Le délai de communication aux tiers des pièces judiciaires est de 25 ans
après le décès du dernier intéressé, ou de 100 ans. Le plus long des deux
délais.
_______________________________________________________

Vraiment tu manques de rigueur intellectuelle...
Répondez tous à la question posée par moi, et pas à une autre, SVP.

Je n'ai pas demandé pourquoi des documents, classés secrets, n'étaient
pas consultables.

j'ai demandé POURQUOI CES DOCUMENTS avaient été classés secrets.

La nuance est de taille !

Je répète : si ces documents ont été cachés, c'est qu'ils n'allaient pas
dans le sens de l'accusation politiquement correcte montée après
l'affaire. Il y a là un montage d'allure stalinienne de type Katyn...































jr





16/06/13





Re: La piste espagnole : Oradour , d'autres coupables, enco re pl us
salopards...(ouaze :Re: La tr agédie d'Oradour selon Jean-Clau de Pressac.
Un travail inédit.
Tiens, pourquoi cache-t-on à cet historien britannique et aux citoyens
français majeurs des documents concernant Oradour ? (NDLR)
J'attends vos réponses.
Le délai de communication aux tiers des pièces judiciaires est de 25 ans
après le décès du dernier intéressé, ou de 100 ans. Le plus long des deux
délais.
_______________________________________________________
Vraiment tu manques de rigueur intellectuelle...
Répondez tous à la question posée par moi, et pas à une autre, SVP.
Je n'ai pas demandé pourquoi des documents, classés secrets, n'étaient pas
consultables.
j'ai demandé POURQUOI CES DOCUMENTS avaient été classés secrets.
Je vous ai répondu.
--
jr



























colonial2013





16/06/13





Re: La piste espagnole : Oradour, d'autres coupables, enco re plus
salopards...(ouaze :Re: La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un
travail inédit.
Dites-moi pourquoi des documents concernant Oradour sont
cachés depuis près de 70 ans (classés secrets) à la gendarmerie de
Le Blanc ? (près d'Oradour)...
Hein ?
Vous pensez bien que si ces documents étaient accablants pour
les Allemands, ils auraient vite été diffusés. Si on les cache, c'est
justement parce qu'ils atténuent la responsabilité de ces derniers !
___________________________________________________________________________
Et la piste des Alsaciens, elle devient quoi dans tes élucubrations ?
Ils ont tous été amnistiés au début des années 50.
Ils l'ont été à juste titre. Les malgré-nous n'avaient pas choisi
d'être dans l'armée allemande.





























Nestor, un vrai chef





16/06/13





Re: La piste espagnole : Oradour, d'autres coupables, enco re plus
salopards...(ouaze :Re: La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un
travail inédit.
Le délai de communication aux tiers des pièces judiciaires est de 25 ans
Parfois plus quand le cheval n'est pas en forme.




























RVG





17/06/13





Re: La piste espagnole : Oradour








Les Espagnols d'Oradour-sur-Glane

Les Espagnols ont partagé les souffrances de la France face à la
barbarie nazie. Ainsi à Oradour-sur-Glane. Lors du massacre, le 10 juin
1944, des 642 habitants du village (dont 252 enfants) par la division
"Das Reich" un nombre indéterminé d'entre eux a péri dans les flammes.

Une plaque de marbre signale les noms de ceux qui ont pu être
identifiés. Parmi eux des enfants de un an (les jumeaux Pardo), de deux
ans et de trois ans, nés à la maternité de Limoges.

Dominguez de Telles (15-8-1913, Llobregat)
Francisca Espinosa de Gil (16-10-1895, Alcaniz)
Carmen Espinosa Juanos (6-9-1914, Barcelona)
Pilar Gil Espinosa (5-9-1929, Alcaniz)
Francisca Gil Espinosa (5-9-1929, Alcaniz)
Lorente Pardo (28-9-1935, Barcelona)
Emilia Masach (9-2-1933, Sabadell)
Angelina Masach (22-8-1936, Sabadell)
Maria Pardo de Serrano (12-12-1913, Murcia)
Antonia Pardo de Lorente (4-4-1915, Murcia)
Armonia Serrano Pardo (4-5-1941, Limoges)
Astor Serrano Pardo (8-8-1943, Limoges)
Paquita Serrano Pardo (8-8-1943, Limoges)
José Serrano Robles (3-5-1915, Purchera)
Telles Dominguez (4-7-1890, Zaragoza)
Telles Filiberto (14-7-1942, Limoges)
Telles Armonia (19-10-1926, Barcelona)
Telles Miguel (22-1-1873, Barcelona)
Carmen Silva de Lorente (7-8-1904, Bilbao)
--
"Shut your eyes and see."
James Joyce, Ulysses

http://www.jamendo.com/en/list/a122027/a-winter-in-babylon
http://rvgmusic.bandcamp.com/
http://soundcloud.com/rvgronoff




























popol





18/06/13





Re: La piste espagnole : Oradour, d'autres coupables, enco re plus
salopards...(ouaze :Re: La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un
travail inédit.
Dites-moi pourquoi des documents concernant Oradour sont
cachï¿os depuis prï¿os de 70 ans (classï¿os secrets) ï¿o la
gendarmerie de
Le Blanc ? (prï¿os d'Oradour)...
Hein ?
Vous pensez bien que si ces documents ï¿otaient accablants pour
les Allemands, ils auraient vite ï¿otï¿o diffusï¿os. Si on les cache,
c'est
justement parce qu'ils attï¿onuent la responsabilitï¿o de ces derniers
!
___________________________________________________________________________
Et la piste des Alsaciens, elle devient quoi dans tes ï¿olucubrations ?
Ils ont tous ï¿otï¿o amnistiï¿os au dï¿obut des annï¿oes 50.
Ils l'ont ï¿otï¿o ï¿o juste titre. Les malgrï¿o-nous n'avaient pas choisi
d'ï¿otre
dans l'armï¿oe allemande.
Ils n'ont pas choisi non plus de ne pas y ï¿otre.



























colonial2013





20/06/13





Re: La piste espagnole : Oradour, d'autres coupables, enco re plus
salopards...(ouaze :Re: La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un
travail inédit.
Dites-moi pourquoi des documents concernant Oradour sont
cachés depuis près de 70 ans (classés secrets) à la gendarmerie de
Le Blanc ? (près d'Oradour)...
Hein ?
Vous pensez bien que si ces documents étaient accablants pour
les Allemands, ils auraient vite été diffusés. Si on les cache, c'est
justement parce qu'ils atténuent la responsabilité de ces derniers !
___________________________________________________________________________
Et la piste des Alsaciens, elle devient quoi dans tes élucubrations ?
Ils ont tous été amnistiés au début des années 50.
Ils l'ont été à juste titre. Les malgré-nous n'avaient pas choisi d'être
dans l'armée allemande.
Ils n'ont pas choisi non plus de ne pas y être.
Tu sais, la possibilité de choix quand ta famille sert d'otage en zone
annexée...





























popol





20/06/13





Re: La piste espagnole : Oradour, d'autres coupables, enco re plus
salopards...(ouaze :Re: La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un
travail inédit.
Dites-moi pourquoi des documents concernant Oradour sont
cachï¿os depuis prï¿os de 70 ans (classï¿os secrets) ï¿o la
gendarmerie de
Le Blanc ? (prï¿os d'Oradour)...
Hein ?
Vous pensez bien que si ces documents ï¿otaient accablants pour
les Allemands, ils auraient vite ï¿otï¿o diffusï¿os. Si on les
cache,
c'est
justement parce qu'ils attï¿onuent la responsabilitï¿o de ces
derniers !
___________________________________________________________________________
Et la piste des Alsaciens, elle devient quoi dans tes ï¿olucubrations
?
Ils ont tous ï¿otï¿o amnistiï¿os au dï¿obut des annï¿oes 50.
Ils l'ont ï¿otï¿o ï¿o juste titre. Les malgrï¿o-nous n'avaient pas
choisi d'ï¿otre
dans l'armï¿oe allemande.
Ils n'ont pas choisi non plus de ne pas y ï¿otre.
Tu sais, la possibilitï¿o de choix quand ta famille sert d'otage en zone
annexï¿oe...
Bonjour,
Je suis tout ï¿o fait d'accord avec toi. Je ne sais pas ce qu'aurait ï¿otï¿o
mon attitude dans ces mï¿omes conditions. Ce qui me gï¿one c'est la
"victimisation" qui a ï¿otï¿o rï¿oclamï¿oe aprï¿os la guerre par les
"malgrï¿o
nous". D'autres ont payï¿o trï¿os cher des engagements qui ne relevaient pas
toujours de leur seul libre arbitre.
La sentence du procï¿os de Bordeaux ne fut pas, ï¿o mon sens, dï¿olivrï¿oe
"a
juste titre". Elle relevait plutï¿ot d'un souhait d'apaisement, ce qui
n'ï¿otait pas scandaleux, mï¿ome si ce fut, pour beaucoup, douloureux.
C'est tout ce que je voulais relever dans le post prï¿ocï¿odent.
Cordialement



























RVG





21/06/13





Re: La piste espagnole : Oradour, d'autres coupables, enco re plus
salopards...(ouaze :Re: La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un
travail inédit.









Traduire le message en français
Dites-moi pourquoi des documents concernant Oradour sont
cachï¿os depuis prï¿os de 70 ans (classï¿os secrets) ï¿o la
gendarmerie de Le Blanc ? (prï¿os d'Oradour)... Hein ? Vous
pensez bien que si ces documents ï¿otaient accablants pour
les Allemands, ils auraient vite ï¿otï¿o diffusï¿os. Si on les
cache, c'est justement parce qu'ils attï¿onuent la
responsabilitï¿o de ces derniers !
___________________________________________________________________________
Et la piste des Alsaciens, elle devient quoi dans tes
ï¿olucubrations ?
Ils ont tous ï¿otï¿o amnistiï¿os au dï¿obut des annï¿oes 50.
Ils l'ont ï¿otï¿o ï¿o juste titre. Les malgrï¿o-nous n'avaient pas
choisi
d'ï¿otre dans l'armï¿oe allemande.
Ils n'ont pas choisi non plus de ne pas y ï¿otre.
Tu sais, la possibilitï¿o de choix quand ta famille sert d'otage en
zone annexï¿oe...
http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9sistance_en_Alsace_et_en_Moselle_annex%C3%A9es


- afficher le texte des messages précédents -





































Zulu





28/06/13





Re: La piste espagnole : Oradour, d'autres coupables, enco re plus
salopards...(ouaze :Re: La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un
travail inédit.
Dites-moi pourquoi des documents concernant Oradour sont
cach�s depuis pr�s de 70 ans (class�s secrets) � la gendarmerie
de
Le Blanc ? (pr�s d'Oradour)...
Hein ?
Vous pensez bien que si ces documents �taient accablants pour
les Allemands, ils auraient vite �t� diffus�s. Si on les cache,
c'est
justement parce qu'ils att�nuent la responsabilit� de ces derniers
!
___________________________________________________________________________
Et la piste des Alsaciens, elle devient quoi dans tes �lucubrations ?
Ils ont tous �t� amnisti�s au d�but des ann�es 50.
C'est bien l� une preuve suppl�mentaire de la justice tordue appliqu�e
en ces temps
troubl�s...
Pour le m�me crime de guerre:
Les SS qui sont bien �videmment tr�s cruels et tr�s sadiques comme
l'on sait depuis
Nuremberg: coupables
Les alsaciens: circonstances att�nuantes et amnistie.



























Zulu





28/06/13





Re: La piste espagnole : Oradour, d'autres coupables, enco re plus
salopards...(ouaze :Re: La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un
travail inédit.








El 15/06/2013 13:11, \Fulminator/ escribió:


- afficher le texte des messages précédents -




























C'est bien mon avis. N'oublions pas que ce sont les cocos qui étaient dans
le coin.
On connait assez les manies cachotières de ces zozos pour tout ce qui n'est
pas dans
la ligne du parti.
Le fait d'avoir caché l'explosion dans l'église alors que les indices
matériels sont
accablants sur ce fait est une véritable idiotie de la part de ces censeurs
malhabiles.
Elle ne résiste pas à l'analyse des photos et documents consultables.
Pressac et
Reynouard sont bien d'accord là-dessus, comme tout un chacun qui veut bien
s'informer.
Alors pour le reste...



























Zulu





28/06/13





Re: La piste espagnole : Oradour








El 17/06/2013 11:18, RVG escribió:


- afficher le texte des messages précédents -


































Après ça, on voudrait nous faire croire qu'il n'y avait aucune résistance à
Oradour
comme nous le dit l'histoire officielle?



























MAI





28/06/13





Re: La piste espagnole : Oradour
Les Espagnols d'Oradour-sur-Glane
Les Espagnols ont partagé les souffrances de la France face à la
barbarie nazie. Ainsi à Oradour-sur-Glane. Lors du massacre, le 10 juin
1944, des 642 habitants du village (dont 252 enfants) par la division
"Das Reich" un nombre indéterminé d'entre eux a péri dans les flammes.
Une plaque de marbre signale les noms de ceux qui ont pu être
identifiés. Parmi eux des enfants de un an (les jumeaux Pardo), de deux
ans et de trois ans, nés à la maternité de Limoges.
Dominguez de Telles (15-8-1913, Llobregat)
Francisca Espinosa de Gil (16-10-1895, Alcaniz)
Carmen Espinosa Juanos (6-9-1914, Barcelona)
Pilar Gil Espinosa (5-9-1929, Alcaniz)
Francisca Gil Espinosa (5-9-1929, Alcaniz)
Lorente Pardo (28-9-1935, Barcelona)
Emilia Masach (9-2-1933, Sabadell)
Angelina Masach (22-8-1936, Sabadell)
Maria Pardo de Serrano (12-12-1913, Murcia)
Antonia Pardo de Lorente (4-4-1915, Murcia)
Armonia Serrano Pardo (4-5-1941, Limoges)m
Astor Serrano Pardo (8-8-1943, Limoges)
Paquita Serrano Pardo (8-8-1943, Limoges)
José Serrano Robles (3-5-1915, Purchera)
Telles Dominguez (4-7-1890, Zaragoza)
Telles Filiberto (14-7-1942, Limoges)
Telles Armonia (19-10-1926, Barcelona)
Telles Miguel (22-1-1873, Barcelona)
Carmen Silva de Lorente (7-8-1904, Bilbao)
Après ça, on voudrait nous faire croire qu'il n'y avait aucune
résistance à Oradour comme nous le dit l'histoire officielle?
La preuve est faite, et c'est un aveu : c'est Zulu le coupable, sinon,
il n'en saurait pas tant et ne chercherait pas à minimiser tous ces
crimes dont il est l'auteur (réincarné?) évident.

CDT




























roaringriri





29/06/13





Re: La piste espagnole : Oradour








Le 28/06/13 19:33, Zulu > a écrit :


- afficher le texte des messages précédents -






































Pas mal de ces gens n'étaient pas des combattants, mais venaient des
camps de rétention pour espagnols du Sud de la France
Ceci dit, toute la région était une place forte de la Résistance, et
notamment espagnole.
Dès avant la Libération, De Gaulle a essayé de rétablir l'Etat, et a mis
toute son énergie a écarter tout ce qui pouvait rappeler que cette
guerre était aussi une guerre civile.
Et ça passait par le fait de nier la Résistance, partout ou elle n'était
pas militarisée.
Et c'était le cas dans le Limousin.
Oradour, "ville martyre ou des centaines d'innocents ont été
exterminés", devait devenir un symbole, et pas un morceau d'histoire.
D'autant plus que les réactions de l'aviation alliée ont été
inexistantes, contrairement à un autre épisode, ou une autre division
allemande a été pilonnée nuit et jour, jusqu'à sa dissolution pour avoir
exécuté une vingtaine de parachutistes alliés.
L'amnistie des alsaciens, par les déchets de l'assemblée nationale
reconstituée, rentre dans ce cadre.
Quand a Das Reich, ce qui en restait avait été rapatrié du Front Russe,
ou elle était la cible quotidienne de l'aviation et des Francs Tireurs,
à cause d'un comportement similaire en Russie.



























HD





01/07/13





Re: La piste espagnole : Oradour, d'autres coupables, enco re plus
salopards...(ouaze :Re: La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un
travail inédit.
Et la piste des Alsaciens, elle devient quoi dans tes élucubrations ?
Ils ont tous été amnistiés au début des années 50.
Ils l'ont été à juste titre. Les malgré-nous n'avaient pas choisi d'être
dans l'armée allemande.
Sauf qu'il me semble que les alsaciens qui étaient à Oradour étaient des
volontaires...

Malheureusement, l'on retrouve encore de nos jours des nostalgiques de la 2e
guerre mondiale en Alsace...

@+
HD





























RVG





01/07/13





Re: La piste espagnole : Oradour, d'autres coupables, enco re plus
salopards...(ouaze :Re: La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un
travail inédit.
Et la piste des Alsaciens, elle devient quoi dans tes
élucubrations ?
Ils ont tous été amnistiés au début des années 50.
Ils l'ont été à juste titre. Les malgré-nous n'avaient pas choisi
d'être dans l'armée allemande.
Sauf qu'il me semble que les alsaciens qui étaient à Oradour étaient
des volontaires...
Comme tous les Volkdeutsch.
Malheureusement, l'on retrouve encore de nos jours des nostalgiques
de la 2e guerre mondiale en Alsace...
@+ HD
--
"Shut your eyes and see."
James Joyce, Ulysses


http://jamen.do/l/a122797
http://jamen.do/l/a122027
http://bluedusk.blogspot.fr/
http://soundcloud.com/rvgronoff
roaringriri
2014-03-14 03:30:31 UTC
Permalink
Le 13/03/14 11:29, \Fulminator/ a écrit un tas de conneries insanes.

Bon, on va pas reprendre toutes ces absurdités unes par unes.
C'est tout simplement ridicule.
Il y avait pas mal de groupes, issus des milices anarchistes espagnoles
dans le sud ouest, ce sont même les tous premiers Résistants. Certains
étaient déjà clandestins en 38-39, pour éviter les camps, d'autres ont
du passer dans la clandestinité, avant même la fin de la "zone Sud".
Pas mal, de la tendance liée à la FAI (plutôt réformiste contrairement à
la légende) se sont retrouvés dans la 2eme DB, espérant que ça ne
s'arrêterait pas, une fois l'Allemagne vaincue.
Ils étaient dans les chars qui sont entrés dans Paris en premier.
Maintenant les maquis se réclamant de la CNT, étaient relativement peu
nombreux, la CNT était très divisée, suite aux règlements de comptes
internes entre ceux qui avaient préconisé de rejoindre le "gouvernement"
en 36 comme en exil, avec les "résultats" désastreux qu'on connait, et
ceux qui s'y étaient opposés, et devaient se battre souvent sur deux
fronts, contre les communistes et contre les fascistes.
Restent les "irréguliers", qui étaient déjà "irréguliers" en Espagne, ex
de la colonne Durruti notamment, très expérimentés et soudés, et
incapables de rejoindre une coalition de politicards londoniens.
Ce sont eux qui ont menacé le PC, après des exactions commises contre
les groupes de maquisard de la CNT.
C'est une force a-historique, ils ont été systématiquement effacés de
l'histoire, tant en Esagne qu'en France, par le PC, longtemps
propriétaire des Droits et des produits dérivés de la "Guerre civile"
espagnole et de la Résistance, que par les Gaullistes "politiques", qui,
faute d'avoir pu militariser la Résistance dans le Sud Ouest, ont tout
fait pour la folkloriser à la fin de la guerre, pour reconstruire un "Etat".

Les petits dégueulis d'un fafounet Belge, sont de peu d'importance.

S'il y en a que ça intéresse:

http://cnt-ait.info/article.php3?id_article=1011
\\Fulminator/
2014-03-14 09:27:09 UTC
Permalink
Fulminator a écrit un tas de conneries.
Bon, on va pas reprendre toutes ces absurdités une par une.
____________________________________________________________________

C'est ça, ne réponds pas aux "conneries" auxquelles tu serais bien
incapable de répondre, notamment :

1) Pourquoi des historiens (que je cite) se sont vu opposer
après la guerre un refus par les autorités françaises de pouvoir
consulter des documents d'époque.

2) Pourquoi certains de ces documents seraient-ils encore aujourd'hui
cachés au peuple français, et mis en lieu sûr ? Qu'à-t-on à cacher de
si gênant ?

3) Pourquoi des villageois d'Oradour se sont vus menacés au cas où
ils révèleraient ce qui s'y est VRAIMENT passé ?
Quelle mafia, gouvernementale ou autre, a proféré ces menaces ?
Roaringriri
2014-03-14 10:49:00 UTC
Permalink
Fulminator a écrit un tas de conneries.
Bon, on va pas reprendre toutes ces absurdités une par une.
____________________________________________________________________
C'est ça, ne réponds pas aux "conneries" auxquelles tu serais bien
1) Pourquoi des historiens (que je cite) se sont vu opposer
après la guerre un refus par les autorités françaises de pouvoir
consulter des documents d'époque.
2) Pourquoi certains de ces documents seraient-ils encore aujourd'hui
cachés au peuple français, et mis en lieu sûr ? Qu'à-t-on à cacher de
si gênant ?
3) Pourquoi des villageois d'Oradour se sont vus menacés au cas où
ils révèleraient ce qui s'y est VRAIMENT passé ?
Quelle mafia, gouvernementale ou autre, a proféré ces menaces ?
Si j'ai bien compris, tu te bases sur des sources qui n'existent pas,
par ce qu'interdites.
Les miennes ne le sont pas.
Je te laisses à ton délire.
Solanar
2014-03-14 12:33:41 UTC
Permalink
Fulminator a écrit un tas de conneries.
Bon, on va pas reprendre toutes ces absurdités une par une.
____________________________________________________________________
C'est ça, ne réponds pas aux "conneries" auxquelles tu serais bien
1) Pourquoi des historiens (que je cite) se sont vu opposer
après la guerre un refus par les autorités françaises de pouvoir
consulter des documents d'époque.
2) Pourquoi certains de ces documents seraient-ils encore aujourd'hui
cachés au peuple français, et mis en lieu sûr ? Qu'à-t-on à cacher de
si gênant ?
3) Pourquoi des villageois d'Oradour se sont vus menacés au cas où
ils révèleraient ce qui s'y est VRAIMENT passé ?
Quelle mafia, gouvernementale ou autre, a proféré ces menaces ?
Mais au fait en supposant que ce soit une autre explication, pourquoi
cette autre explication serait elle cachée?
Ceux qui on fait ou commandité cette horreur sont des gens au pouvoir?
--
Etre libre c'est n'avoir rien à perdre
\\Fulminator/
2014-03-14 19:34:41 UTC
Permalink
Post by Solanar
Mais au fait en supposant que ce soit une autre explication, pourquoi
cette autre explication serait elle cachée?
Toi, comme le Grogrigri, n'avez pas lu mon texte avec attention.

Je l'ai dit : parce que cette autre explication ternirait le mythe vertueux
et sacré de la *Résistance*...
(sur laquelle s'était appuyé le Général "londonien", qui s'est surtout
remarquablement illustré - avec un grand courage - sous le feu d'un ...
... microphone)...

Ce militaire, qui caressait des vues politiques à venir, ne voulait sans
doute pas voir son image ternie par les agissements crapuleux
d'une "résistance" aux procédés sadiques, qui n'avaient RIEN A ENVIER
à ceux couramment attribués aux tortionnaires nazis.

Car il y avait à Oradour, le mythe sacré, la *Légende* gaullienne d'une
*Résistance* propre, promue par Lui, désormais intouchable, élevée au rang
de religion... Oradour, une petite Choâ française, quoi, une vertu candide
et innocente à préserver à tout prix...
Post by Solanar
Ceux qui on fait ou commandité cette horreur sont des gens au pouvoir ?
S'ils font de la rétention d'information en occultant des documents dans
une *gendarmerie*, comme le prétendent certains, s'ils ne sont pas au
pouvoir, alors qui sont-ils ?

Sont-ce les mêmes qui ont menacé les survivants d'Oradour, afin de les
empêcher de témoigner loyalement sur les faits ?

Cette rétention d'information, ces menaces, ce n'est pas moi qui les
invente, ce sont des FAITS révélés par des historiens : Max Hastings et
O. Weidinger.... Ce sont aussi des "délires", alors ?

Si vous ne me croyez pas, adressez-vous à eux, qui ont enquêté sur place.
roaringriri
2014-03-15 08:29:19 UTC
Permalink
Post by \\Fulminator/
Post by Solanar
Mais au fait en supposant que ce soit une autre explication, pourquoi
cette autre explication serait elle cachée?
Toi, comme le Grogrigri, n'avez pas lu mon texte avec attention.
Je l'ai dit : parce que cette autre explication ternirait le mythe
vertueux et sacré de la *Résistance*...
(sur laquelle s'était appuyé le Général "londonien", qui s'est surtout
remarquablement illustré - avec un grand courage - sous le feu d'un ...
... microphone)...
Ce militaire, qui caressait des vues politiques à venir, ne voulait sans
doute pas voir son image ternie par les agissements crapuleux
d'une "résistance" aux procédés sadiques, qui n'avaient RIEN A ENVIER
à ceux couramment attribués aux tortionnaires nazis.
Car il y avait à Oradour, le mythe sacré, la *Légende* gaullienne d'une
*Résistance* propre, promue par Lui, désormais intouchable, élevée au rang
de religion... Oradour, une petite Choâ française, quoi, une vertu candide
et innocente à préserver à tout prix...
Post by Solanar
Ceux qui on fait ou commandité cette horreur sont des gens au pouvoir ?
S'ils font de la rétention d'information en occultant des documents dans
une *gendarmerie*, comme le prétendent certains, s'ils ne sont pas au
pouvoir, alors qui sont-ils ?
Sont-ce les mêmes qui ont menacé les survivants d'Oradour, afin de les
empêcher de témoigner loyalement sur les faits ?
Cette rétention d'information, ces menaces, ce n'est pas moi qui les
invente, ce sont des FAITS révélés par des historiens : Max Hastings et
O. Weidinger.... Ce sont aussi des "délires", alors ?
Si vous ne me croyez pas, adressez-vous à eux, qui ont enquêté sur place.
La Résistance n'était ni "propre" ni gaullienne.
De Gaulle est le fossoyeur de la Résistance, comme plus tard en Algérie,
il se servira d'un mouvement pour assoir son pouvoir.
En la militarisant, sans lui offrir d'armes lourdes, il réduira la
Résistance d'un mouvement de guérilla, à un folklore para militaire
d'appoint, avec les conséquences désastreuses du Vercors de l'Oisans et
des Glières.
Il la désarmera ensuite, et l'écartera de tout pouvoir, en mettant en
avant ses amis londoniens et les cadres militaires venus au secours de
la victoire, plus quelques transfuges de dernière minute, comme Papon
par exemple.
Les hommes de cour seront enfouis sous les décorations, pendant que
d'autres seront oubliés.
De Gaulle est un "homme d'Etat".
C'est évidemment la pire insulte que je connaisse.
Zulu
2014-03-16 18:44:09 UTC
Permalink
Post by \\Fulminator/
Post by Solanar
Mais au fait en supposant que ce soit une autre explication, pourquoi
cette autre explication serait elle cachée?
Toi, comme le Grogrigri, n'avez pas lu mon texte avec attention.
Je l'ai dit : parce que cette autre explication ternirait le mythe vertueux et sacré
de la *Résistance*...
(sur laquelle s'était appuyé le Général "londonien", qui s'est surtout
remarquablement illustré - avec un grand courage - sous le feu d'un ...
... microphone)...
Ce militaire, qui caressait des vues politiques à venir, ne voulait sans
doute pas voir son image ternie par les agissements crapuleux
d'une "résistance" aux procédés sadiques, qui n'avaient RIEN A ENVIER
à ceux couramment attribués aux tortionnaires nazis.
Car il y avait à Oradour, le mythe sacré, la *Légende* gaullienne d'une
*Résistance* propre, promue par Lui, désormais intouchable, élevée au rang
de religion...
Non, justement la version officielle nie la présence d'un réseau à Oradour. IL le
faut bien puisque la division Das Reich ne doit venir dans ce village que pour le
seul objectif de perpétrer les atrocités que l'on évoque.

Tout autre raison doit être soigneusement éloignée. C'est ainsi que "officiellement",
IL N'Y AVAIT PAS DE RESISTANTS À ORADOUR, et surtout pas une planque de munitions
dans le clocher.

Les documents soigneusement cachés à ce jour doivent apporter quelques
éclaircissements sur ces points, sans ça on les aurait déjà vus.
Zulu
2014-03-16 18:35:13 UTC
Permalink
Fulminator a écrit un tas de conneries.
Bon, on va pas reprendre toutes ces absurdités une par une.
____________________________________________________________________
C'est ça, ne réponds pas aux "conneries" auxquelles tu serais bien
1) Pourquoi des historiens (que je cite) se sont vu opposer
après la guerre un refus par les autorités françaises de pouvoir
consulter des documents d'époque.
2) Pourquoi certains de ces documents seraient-ils encore aujourd'hui
cachés au peuple français, et mis en lieu sûr ? Qu'à-t-on à cacher de
si gênant ?
3) Pourquoi des villageois d'Oradour se sont vus menacés au cas où
ils révèleraient ce qui s'y est VRAIMENT passé ?
Quelle mafia, gouvernementale ou autre, a proféré ces menaces ?
Il est évident que tout n'est pas dit dans cette histoire. Trop de preuves
matérielles, notamment l'aspect des cadavres des victimes de l'église, contredisent
le discours conventionnel.

Je répète ici un de mes posts précédents qui montre que Jean-Claude Pressac, d'abord
encensé pour son travail sur les chambres à gaz d'Auschwitz, puis lâché par les
historiens de cour qui ne se gênent pourtant pas pour le citer, faute de matière
neuve pour répondre aux révisionnistes, avait adopté lui aussi une position non
orthodoxe sur le drame d'Oradour. IL était en cela plus proche de Reynouard que de la
version officielle. DE là, le peu de publicité faîte à son travail sur ce thème.

<>

La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un travail inédit

On ouvrage inédit de JC Pressac sur le drame d'Oradour contredit la thèse officielle
en reprenant plusieurs points soulevés par les recherches de Vincent Reynouard sur
l'affaire et publiées dans le livre "Le massacre d'Oradour, Un demi-siècle de mise en
scène" (1997). Vincent Reynouard fut poursuivi et condamné pour ce travail.

Sans toutefois adopter entièrement les conclusions de VR, dans son livre Pressac fait
l'éloge appuyé des apports de l'auteur dans un opuscule révisionniste méconnu. En
tout cas, celui-ci n'est pas mentionné dans son article sur wikipedia. Mais ça ne
serait en rien étonnant vu la censure qui règne sur ce site pour tout ce qui apporte
une touche réviso à l'histoire.

Pressac écrit à propos du livre de VR (p.68):

"Ce travail énorme représente sept ans d'enquête fouillées et approfondies. Tous les
éléments du drame d'Oradour sont passés au crible. Quelles que soient les critiques
formulées contre cet ouvrage catalogué "non conformiste", personne pour l'instant n'a
fait mieux dans la recherche historique fondamentale. Sans ce travail, aucune
résolution des zones d'ombre couvrant presque toutes les phases des évènements
d'Oradour n'est possible. L'apport essentiel de ce livre tient à la publication pour
la première fois des dépositions et audiences du procès de Bordeaux, non rapportées
au travers des filtres journalistiques souvent orientés, mais in extenso.[...]Mais,
malgré des conclusions qui déchargent systématiquement Diekmann et ses SS, il reste
l'ouvrage majeur et incontournable de ces cinquante dernières années sur Oradour".

Dans ses conclusions Pressac reprend plusieurs points avancé par VR qui contredisent
la version officielle:

- La raison de la venue des SS à Oradour.

1. La présence des maquis communistes dans la zone, commandés par Guingoin.
2. La récupération de Kämpfe capturé par Canou, sergent de Guingoin. L'officier
allemand est vu le matin à Oradour. L'intervention de Diekmann n'a d'autre but que de
libérer Kämpfe.

- La cause directe des morts dans l'église.

1. Présence d'un dépôt de munitions caché par la résistance dans le clocher de l'église.

2. Explosion accidentelle des munitions. Pressac l'attribue à des gamins enfermés
dans l'église échappant à la surveillance de leurs parents.

Voir p. 50 "La tragédie d'Oradour", Jean-Claude Pressac, 1997
http://archive.org/details/LaTragdieDoradour

La thèse de Vincent Reynouard sur Oradour est résumée en vidéo

Oradour: la contre-enquête


Passez par les filtres habituels si vous êtes en zone dictatoriale
MH
2014-03-16 20:50:11 UTC
Permalink
Post by Zulu
Fulminator a écrit un tas de conneries.
Bon, on va pas reprendre toutes ces absurdités une par une.
____________________________________________________________________
C'est ça, ne réponds pas aux "conneries" auxquelles tu serais bien
1) Pourquoi des historiens (que je cite) se sont vu opposer
après la guerre un refus par les autorités françaises de pouvoir
consulter des documents d'époque.
2) Pourquoi certains de ces documents seraient-ils encore aujourd'hui
cachés au peuple français, et mis en lieu sûr ? Qu'à-t-on à cacher de
si gênant ?
3) Pourquoi des villageois d'Oradour se sont vus menacés au cas où
ils révèleraient ce qui s'y est VRAIMENT passé ?
Quelle mafia, gouvernementale ou autre, a proféré ces menaces ?
Il est évident que tout n'est pas dit dans cette histoire. Trop de preuves
matérielles, notamment l'aspect des cadavres des victimes de l'église,
contredisent le discours conventionnel.
Je répète ici un de mes posts précédents qui montre que Jean-Claude Pressac,
d'abord encensé pour son travail sur les chambres à gaz d'Auschwitz, puis
lâché par les historiens de cour qui ne se gênent pourtant pas pour le citer,
faute de matière neuve pour répondre aux révisionnistes, avait adopté lui
aussi une position non orthodoxe sur le drame d'Oradour. IL était en cela
plus proche de Reynouard que de la version officielle. DE là, le peu de
publicité faîte à son travail sur ce thème.
<>
La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un travail inédit
On ouvrage inédit de JC Pressac sur le drame d'Oradour contredit la thèse
officielle en reprenant plusieurs points soulevés par les recherches de
Vincent Reynouard sur l'affaire et publiées dans le livre "Le massacre
d'Oradour, Un demi-siècle de mise en scène" (1997). Vincent Reynouard fut
poursuivi et condamné pour ce travail.
Sans toutefois adopter entièrement les conclusions de VR, dans son livre
Pressac fait l'éloge appuyé des apports de l'auteur dans un opuscule
révisionniste méconnu. En tout cas, celui-ci n'est pas mentionné dans son
article sur wikipedia. Mais ça ne serait en rien étonnant vu la censure qui
règne sur ce site pour tout ce qui apporte une touche réviso à l'histoire.
"Ce travail énorme représente sept ans d'enquête fouillées et approfondies.
Tous les éléments du drame d'Oradour sont passés au crible. Quelles que
soient les critiques formulées contre cet ouvrage catalogué "non
conformiste", personne pour l'instant n'a fait mieux dans la recherche
historique fondamentale. Sans ce travail, aucune résolution des zones d'ombre
couvrant presque toutes les phases des évènements d'Oradour n'est possible.
L'apport essentiel de ce livre tient à la publication pour la première fois
des dépositions et audiences du procès de Bordeaux, non rapportées au travers
des filtres journalistiques souvent orientés, mais in extenso.[...]Mais,
malgré des conclusions qui déchargent systématiquement Diekmann et ses SS, il
reste l'ouvrage majeur et incontournable de ces cinquante dernières années
sur Oradour".
Dans ses conclusions Pressac reprend plusieurs points avancé par VR qui
- La raison de la venue des SS à Oradour.
1. La présence des maquis communistes dans la zone, commandés par Guingoin.
2. La récupération de Kämpfe capturé par Canou, sergent de Guingoin.
L'officier allemand est vu le matin à Oradour. L'intervention de Diekmann n'a
d'autre but que de libérer Kämpfe.
- La cause directe des morts dans l'église.
1. Présence d'un dépôt de munitions caché par la résistance dans le clocher
de l'église.
2. Explosion accidentelle des munitions. Pressac l'attribue à des gamins
enfermés dans l'église échappant à la surveillance de leurs parents.
Voir p. 50 "La tragédie d'Oradour", Jean-Claude Pressac, 1997
http://archive.org/details/LaTragdieDoradour
La thèse de Vincent Reynouard sur Oradour est résumée en vidéo
Oradour: la contre-enquête
http://youtu.be/vMyKQLpR8NA
Passez par les filtres habituels si vous êtes en zone dictatoriale
Excellent.

Dès l'instant où des documents sont cachés cela signifie que
l'histoire est falsifiée, corrompue et vérolée.

MH
--
- 130.000 meurtres et 6 millions de déportés organisés en Syrie par la
CIA, israël, la turquie, l'angleterre, l'allemagne, la france, la
croatie, la jordanie, le qatar et l'arabie saoudite. Tout ça pour voler
le gaz naturel des syriens après le pétrole des libyens et des
irakiens.
- Bradley Manning, Edward Snowden, Julian Assange, trois héros face au
terrorisme d'état.
- En Ukraine l'UE/USA/israël reforment et réarment la 2eme division SS
Das Reich.
roaringriri
2014-03-17 02:32:55 UTC
Permalink
Post by MH
Post by Zulu
Fulminator a écrit un tas de conneries.
Bon, on va pas reprendre toutes ces absurdités une par une.
____________________________________________________________________
C'est ça, ne réponds pas aux "conneries" auxquelles tu serais bien
1) Pourquoi des historiens (que je cite) se sont vu opposer
après la guerre un refus par les autorités françaises de pouvoir
consulter des documents d'époque.
2) Pourquoi certains de ces documents seraient-ils encore aujourd'hui
cachés au peuple français, et mis en lieu sûr ? Qu'à-t-on à cacher de
si gênant ?
3) Pourquoi des villageois d'Oradour se sont vus menacés au cas où
ils révèleraient ce qui s'y est VRAIMENT passé ?
Quelle mafia, gouvernementale ou autre, a proféré ces menaces ?
Il est évident que tout n'est pas dit dans cette histoire. Trop de
preuves matérielles, notamment l'aspect des cadavres des victimes de
l'église, contredisent le discours conventionnel.
Je répète ici un de mes posts précédents qui montre que Jean-Claude
Pressac, d'abord encensé pour son travail sur les chambres à gaz
d'Auschwitz, puis lâché par les historiens de cour qui ne se gênent
pourtant pas pour le citer, faute de matière neuve pour répondre aux
révisionnistes, avait adopté lui aussi une position non orthodoxe sur
le drame d'Oradour. IL était en cela plus proche de Reynouard que de
la version officielle. DE là, le peu de publicité faîte à son travail
sur ce thème.
<>
La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un travail inédit
On ouvrage inédit de JC Pressac sur le drame d'Oradour contredit la
thèse officielle en reprenant plusieurs points soulevés par les
recherches de Vincent Reynouard sur l'affaire et publiées dans le
livre "Le massacre d'Oradour, Un demi-siècle de mise en scène" (1997).
Vincent Reynouard fut poursuivi et condamné pour ce travail.
Sans toutefois adopter entièrement les conclusions de VR, dans son
livre Pressac fait l'éloge appuyé des apports de l'auteur dans un
opuscule révisionniste méconnu. En tout cas, celui-ci n'est pas
mentionné dans son article sur wikipedia. Mais ça ne serait en rien
étonnant vu la censure qui règne sur ce site pour tout ce qui apporte
une touche réviso à l'histoire.
"Ce travail énorme représente sept ans d'enquête fouillées et
approfondies. Tous les éléments du drame d'Oradour sont passés au
crible. Quelles que soient les critiques formulées contre cet ouvrage
catalogué "non conformiste", personne pour l'instant n'a fait mieux
dans la recherche historique fondamentale. Sans ce travail, aucune
résolution des zones d'ombre couvrant presque toutes les phases des
évènements d'Oradour n'est possible. L'apport essentiel de ce livre
tient à la publication pour la première fois des dépositions et
audiences du procès de Bordeaux, non rapportées au travers des filtres
journalistiques souvent orientés, mais in extenso.[...]Mais, malgré
des conclusions qui déchargent systématiquement Diekmann et ses SS, il
reste l'ouvrage majeur et incontournable de ces cinquante dernières
années sur Oradour".
Dans ses conclusions Pressac reprend plusieurs points avancé par VR
- La raison de la venue des SS à Oradour.
1. La présence des maquis communistes dans la zone, commandés par Guingoin.
2. La récupération de Kämpfe capturé par Canou, sergent de Guingoin.
L'officier allemand est vu le matin à Oradour. L'intervention de
Diekmann n'a d'autre but que de libérer Kämpfe.
- La cause directe des morts dans l'église.
1. Présence d'un dépôt de munitions caché par la résistance dans le
clocher de l'église.
2. Explosion accidentelle des munitions. Pressac l'attribue à des
gamins enfermés dans l'église échappant à la surveillance de leurs
parents.
Voir p. 50 "La tragédie d'Oradour", Jean-Claude Pressac, 1997
http://archive.org/details/LaTragdieDoradour
La thèse de Vincent Reynouard sur Oradour est résumée en vidéo
Oradour: la contre-enquête
http://youtu.be/vMyKQLpR8NA
Passez par les filtres habituels si vous êtes en zone dictatoriale
Excellent.
Dès l'instant où des documents sont cachés cela signifie que
l'histoire est falsifiée, corrompue et vérolée.
MH
Mettez vous d'accord, c'était des maquis communistes ou anarchistes ?
MH
2014-03-17 08:18:23 UTC
Permalink
Post by roaringriri
Post by MH
Post by Zulu
Fulminator a écrit un tas de conneries.
Bon, on va pas reprendre toutes ces absurdités une par une.
____________________________________________________________________
C'est ça, ne réponds pas aux "conneries" auxquelles tu serais bien
1) Pourquoi des historiens (que je cite) se sont vu opposer
après la guerre un refus par les autorités françaises de pouvoir
consulter des documents d'époque.
2) Pourquoi certains de ces documents seraient-ils encore aujourd'hui
cachés au peuple français, et mis en lieu sûr ? Qu'à-t-on à cacher de
si gênant ?
3) Pourquoi des villageois d'Oradour se sont vus menacés au cas où
ils révèleraient ce qui s'y est VRAIMENT passé ?
Quelle mafia, gouvernementale ou autre, a proféré ces menaces ?
Il est évident que tout n'est pas dit dans cette histoire. Trop de
preuves matérielles, notamment l'aspect des cadavres des victimes de
l'église, contredisent le discours conventionnel.
Je répète ici un de mes posts précédents qui montre que Jean-Claude
Pressac, d'abord encensé pour son travail sur les chambres à gaz
d'Auschwitz, puis lâché par les historiens de cour qui ne se gênent
pourtant pas pour le citer, faute de matière neuve pour répondre aux
révisionnistes, avait adopté lui aussi une position non orthodoxe sur
le drame d'Oradour. IL était en cela plus proche de Reynouard que de
la version officielle. DE là, le peu de publicité faîte à son travail
sur ce thème.
<>
La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un travail inédit
On ouvrage inédit de JC Pressac sur le drame d'Oradour contredit la
thèse officielle en reprenant plusieurs points soulevés par les
recherches de Vincent Reynouard sur l'affaire et publiées dans le
livre "Le massacre d'Oradour, Un demi-siècle de mise en scène" (1997).
Vincent Reynouard fut poursuivi et condamné pour ce travail.
Sans toutefois adopter entièrement les conclusions de VR, dans son
livre Pressac fait l'éloge appuyé des apports de l'auteur dans un
opuscule révisionniste méconnu. En tout cas, celui-ci n'est pas
mentionné dans son article sur wikipedia. Mais ça ne serait en rien
étonnant vu la censure qui règne sur ce site pour tout ce qui apporte
une touche réviso à l'histoire.
"Ce travail énorme représente sept ans d'enquête fouillées et
approfondies. Tous les éléments du drame d'Oradour sont passés au
crible. Quelles que soient les critiques formulées contre cet ouvrage
catalogué "non conformiste", personne pour l'instant n'a fait mieux
dans la recherche historique fondamentale. Sans ce travail, aucune
résolution des zones d'ombre couvrant presque toutes les phases des
évènements d'Oradour n'est possible. L'apport essentiel de ce livre
tient à la publication pour la première fois des dépositions et
audiences du procès de Bordeaux, non rapportées au travers des filtres
journalistiques souvent orientés, mais in extenso.[...]Mais, malgré
des conclusions qui déchargent systématiquement Diekmann et ses SS, il
reste l'ouvrage majeur et incontournable de ces cinquante dernières
années sur Oradour".
Dans ses conclusions Pressac reprend plusieurs points avancé par VR
- La raison de la venue des SS à Oradour.
1. La présence des maquis communistes dans la zone, commandés par Guingoin.
2. La récupération de Kämpfe capturé par Canou, sergent de Guingoin.
L'officier allemand est vu le matin à Oradour. L'intervention de
Diekmann n'a d'autre but que de libérer Kämpfe.
- La cause directe des morts dans l'église.
1. Présence d'un dépôt de munitions caché par la résistance dans le
clocher de l'église.
2. Explosion accidentelle des munitions. Pressac l'attribue à des
gamins enfermés dans l'église échappant à la surveillance de leurs
parents.
Voir p. 50 "La tragédie d'Oradour", Jean-Claude Pressac, 1997
http://archive.org/details/LaTragdieDoradour
La thèse de Vincent Reynouard sur Oradour est résumée en vidéo
Oradour: la contre-enquête
http://youtu.be/vMyKQLpR8NA
Passez par les filtres habituels si vous êtes en zone dictatoriale
Excellent.
Dès l'instant où des documents sont cachés cela signifie que
l'histoire est falsifiée, corrompue et vérolée.
MH
Mettez vous d'accord, c'était des maquis communistes ou anarchistes ?
Je ne pense pas que ce soit important.

MH
--
- 130.000 meurtres et 6 millions de déportés organisés en Syrie par la
CIA, israël, la turquie, l'angleterre, l'allemagne, la france, la
croatie, la jordanie, le qatar et l'arabie saoudite. Tout ça pour voler
le gaz naturel des syriens après le pétrole des libyens et des
irakiens.
- Bradley Manning, Edward Snowden, Julian Assange, trois héros face au
terrorisme d'état.
- En Ukraine l'UE/USA/israël reforment et réarment la 2eme division SS
Das Reich.
Roaringriri
2014-03-17 08:59:00 UTC
Permalink
Post by MH
Post by roaringriri
Post by MH
Post by Zulu
Fulminator a écrit un tas de conneries.
Bon, on va pas reprendre toutes ces absurdités une par une.
____________________________________________________________________
C'est ça, ne réponds pas aux "conneries" auxquelles tu serais bien
1) Pourquoi des historiens (que je cite) se sont vu opposer
après la guerre un refus par les autorités françaises de pouvoir
consulter des documents d'époque.
2) Pourquoi certains de ces documents seraient-ils encore aujourd'hui
cachés au peuple français, et mis en lieu sûr ? Qu'à-t-on à cacher de
si gênant ?
3) Pourquoi des villageois d'Oradour se sont vus menacés au cas où
ils révèleraient ce qui s'y est VRAIMENT passé ?
Quelle mafia, gouvernementale ou autre, a proféré ces menaces ?
Il est évident que tout n'est pas dit dans cette histoire. Trop de
preuves matérielles, notamment l'aspect des cadavres des victimes de
l'église, contredisent le discours conventionnel.
Je répète ici un de mes posts précédents qui montre que Jean-Claude
Pressac, d'abord encensé pour son travail sur les chambres à gaz
d'Auschwitz, puis lâché par les historiens de cour qui ne se gênent
pourtant pas pour le citer, faute de matière neuve pour répondre aux
révisionnistes, avait adopté lui aussi une position non orthodoxe sur
le drame d'Oradour. IL était en cela plus proche de Reynouard que de
la version officielle. DE là, le peu de publicité faîte à son travail
sur ce thème.
<>
La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un travail inédit
On ouvrage inédit de JC Pressac sur le drame d'Oradour contredit la
thèse officielle en reprenant plusieurs points soulevés par les
recherches de Vincent Reynouard sur l'affaire et publiées dans le
livre "Le massacre d'Oradour, Un demi-siècle de mise en scène" (1997).
Vincent Reynouard fut poursuivi et condamné pour ce travail.
Sans toutefois adopter entièrement les conclusions de VR, dans son
livre Pressac fait l'éloge appuyé des apports de l'auteur dans un
opuscule révisionniste méconnu. En tout cas, celui-ci n'est pas
mentionné dans son article sur wikipedia. Mais ça ne serait en rien
étonnant vu la censure qui règne sur ce site pour tout ce qui apporte
une touche réviso à l'histoire.
"Ce travail énorme représente sept ans d'enquête fouillées et
approfondies. Tous les éléments du drame d'Oradour sont passés au
crible. Quelles que soient les critiques formulées contre cet ouvrage
catalogué "non conformiste", personne pour l'instant n'a fait mieux
dans la recherche historique fondamentale. Sans ce travail, aucune
résolution des zones d'ombre couvrant presque toutes les phases des
évènements d'Oradour n'est possible. L'apport essentiel de ce livre
tient à la publication pour la première fois des dépositions et
audiences du procès de Bordeaux, non rapportées au travers des filtres
journalistiques souvent orientés, mais in extenso.[...]Mais, malgré
des conclusions qui déchargent systématiquement Diekmann et ses SS, il
reste l'ouvrage majeur et incontournable de ces cinquante dernières
années sur Oradour".
Dans ses conclusions Pressac reprend plusieurs points avancé par VR
- La raison de la venue des SS à Oradour.
1. La présence des maquis communistes dans la zone, commandés par Guingoin.
2. La récupération de Kämpfe capturé par Canou, sergent de Guingoin.
L'officier allemand est vu le matin à Oradour. L'intervention de
Diekmann n'a d'autre but que de libérer Kämpfe.
- La cause directe des morts dans l'église.
1. Présence d'un dépôt de munitions caché par la résistance dans le
clocher de l'église.
2. Explosion accidentelle des munitions. Pressac l'attribue à des
gamins enfermés dans l'église échappant à la surveillance de leurs
parents.
Voir p. 50 "La tragédie d'Oradour", Jean-Claude Pressac, 1997
http://archive.org/details/LaTragdieDoradour
La thèse de Vincent Reynouard sur Oradour est résumée en vidéo
Oradour: la contre-enquête
http://youtu.be/vMyKQLpR8NA
Passez par les filtres habituels si vous êtes en zone dictatoriale
Excellent.
Dès l'instant où des documents sont cachés cela signifie que
l'histoire est falsifiée, corrompue et vérolée.
MH
Mettez vous d'accord, c'était des maquis communistes ou anarchistes ?
Je ne pense pas que ce soit important.
MH
Oui, tu as raison, dans la mesure ou c'est du n'importe quoi, ça n'est
pas important.
Zulu
2014-03-18 18:12:38 UTC
Permalink
Post by roaringriri
Post by MH
Post by Zulu
Fulminator a écrit un tas de conneries.
Bon, on va pas reprendre toutes ces absurdités une par une.
____________________________________________________________________
C'est ça, ne réponds pas aux "conneries" auxquelles tu serais bien
1) Pourquoi des historiens (que je cite) se sont vu opposer
après la guerre un refus par les autorités françaises de pouvoir
consulter des documents d'époque.
2) Pourquoi certains de ces documents seraient-ils encore aujourd'hui
cachés au peuple français, et mis en lieu sûr ? Qu'à-t-on à cacher de
si gênant ?
3) Pourquoi des villageois d'Oradour se sont vus menacés au cas où
ils révèleraient ce qui s'y est VRAIMENT passé ?
Quelle mafia, gouvernementale ou autre, a proféré ces menaces ?
Il est évident que tout n'est pas dit dans cette histoire. Trop de
preuves matérielles, notamment l'aspect des cadavres des victimes de
l'église, contredisent le discours conventionnel.
Je répète ici un de mes posts précédents qui montre que Jean-Claude
Pressac, d'abord encensé pour son travail sur les chambres à gaz
d'Auschwitz, puis lâché par les historiens de cour qui ne se gênent
pourtant pas pour le citer, faute de matière neuve pour répondre aux
révisionnistes, avait adopté lui aussi une position non orthodoxe sur
le drame d'Oradour. IL était en cela plus proche de Reynouard que de
la version officielle. DE là, le peu de publicité faîte à son travail
sur ce thème.
<>
La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un travail inédit
On ouvrage inédit de JC Pressac sur le drame d'Oradour contredit la
thèse officielle en reprenant plusieurs points soulevés par les
recherches de Vincent Reynouard sur l'affaire et publiées dans le
livre "Le massacre d'Oradour, Un demi-siècle de mise en scène" (1997).
Vincent Reynouard fut poursuivi et condamné pour ce travail.
Sans toutefois adopter entièrement les conclusions de VR, dans son
livre Pressac fait l'éloge appuyé des apports de l'auteur dans un
opuscule révisionniste méconnu. En tout cas, celui-ci n'est pas
mentionné dans son article sur wikipedia. Mais ça ne serait en rien
étonnant vu la censure qui règne sur ce site pour tout ce qui apporte
une touche réviso à l'histoire.
"Ce travail énorme représente sept ans d'enquête fouillées et
approfondies. Tous les éléments du drame d'Oradour sont passés au
crible. Quelles que soient les critiques formulées contre cet ouvrage
catalogué "non conformiste", personne pour l'instant n'a fait mieux
dans la recherche historique fondamentale. Sans ce travail, aucune
résolution des zones d'ombre couvrant presque toutes les phases des
évènements d'Oradour n'est possible. L'apport essentiel de ce livre
tient à la publication pour la première fois des dépositions et
audiences du procès de Bordeaux, non rapportées au travers des filtres
journalistiques souvent orientés, mais in extenso.[...]Mais, malgré
des conclusions qui déchargent systématiquement Diekmann et ses SS, il
reste l'ouvrage majeur et incontournable de ces cinquante dernières
années sur Oradour".
Dans ses conclusions Pressac reprend plusieurs points avancé par VR
- La raison de la venue des SS à Oradour.
1. La présence des maquis communistes dans la zone, commandés par Guingoin.
2. La récupération de Kämpfe capturé par Canou, sergent de Guingoin.
L'officier allemand est vu le matin à Oradour. L'intervention de
Diekmann n'a d'autre but que de libérer Kämpfe.
- La cause directe des morts dans l'église.
1. Présence d'un dépôt de munitions caché par la résistance dans le
clocher de l'église.
2. Explosion accidentelle des munitions. Pressac l'attribue à des
gamins enfermés dans l'église échappant à la surveillance de leurs
parents.
Voir p. 50 "La tragédie d'Oradour", Jean-Claude Pressac, 1997
http://archive.org/details/LaTragdieDoradour
La thèse de Vincent Reynouard sur Oradour est résumée en vidéo
Oradour: la contre-enquête
http://youtu.be/vMyKQLpR8NA
Passez par les filtres habituels si vous êtes en zone dictatoriale
Excellent.
Dès l'instant où des documents sont cachés cela signifie que
l'histoire est falsifiée, corrompue et vérolée.
MH
Mettez vous d'accord, c'était des maquis communistes ou anarchistes ?
Je ne discute pas ce point qui n'est que secondaire dans cette affaire.
L'important est de clarifier la raison de la venue des SS sur ce site.
Les révisionnistes, dont Pressac, contestent la raison donnée par la version officielle.
popol
2014-03-17 10:48:43 UTC
Permalink
Post by MH
Dès l'instant où des documents sont cachés cela signifie que
l'histoire est falsifiée, corrompue et vérolée.
MH
Non, mais il n'est pas inutile de se demander pourquoi ces documents
(s'ils existent) ne sont effectivement pas rendus publics.
Roaringriri
2014-03-17 11:55:23 UTC
Permalink
Post by popol
Post by MH
Dès l'instant où des documents sont cachés cela signifie que
l'histoire est falsifiée, corrompue et vérolée.
MH
Non, mais il n'est pas inutile de se demander pourquoi ces documents
(s'ils existent) ne sont effectivement pas rendus publics.
Ils n'existent que par ce qu'ils n'existent pas.

Mais pour 4 ou 5000 euros, ils peuvent même occuper les 5 premières
pages de google.
Zulu
2014-03-18 18:14:10 UTC
Permalink
Post by MH
Dès l'instant où des documents sont cachés cela signifie que
l'histoire est falsifiée, corrompue et vérolée.
MH
Non, mais il n'est pas inutile de se demander pourquoi ces documents (s'ils existent)
ne sont effectivement pas rendus publics.
Si ceux-ci confortent la VO, on ne voit pas pourquoi on les cacherait.
Donc....
Zulu
2014-03-18 18:08:18 UTC
Permalink
Post by MH
Post by Zulu
Fulminator a écrit un tas de conneries.
Bon, on va pas reprendre toutes ces absurdités une par une.
____________________________________________________________________
C'est ça, ne réponds pas aux "conneries" auxquelles tu serais bien
1) Pourquoi des historiens (que je cite) se sont vu opposer
après la guerre un refus par les autorités françaises de pouvoir
consulter des documents d'époque.
2) Pourquoi certains de ces documents seraient-ils encore aujourd'hui
cachés au peuple français, et mis en lieu sûr ? Qu'à-t-on à cacher de
si gênant ?
3) Pourquoi des villageois d'Oradour se sont vus menacés au cas où
ils révèleraient ce qui s'y est VRAIMENT passé ?
Quelle mafia, gouvernementale ou autre, a proféré ces menaces ?
Il est évident que tout n'est pas dit dans cette histoire. Trop de preuves
matérielles, notamment l'aspect des cadavres des victimes de l'église, contredisent
le discours conventionnel.
Je répète ici un de mes posts précédents qui montre que Jean-Claude Pressac,
d'abord encensé pour son travail sur les chambres à gaz d'Auschwitz, puis lâché par
les historiens de cour qui ne se gênent pourtant pas pour le citer, faute de
matière neuve pour répondre aux révisionnistes, avait adopté lui aussi une position
non orthodoxe sur le drame d'Oradour. IL était en cela plus proche de Reynouard que
de la version officielle. DE là, le peu de publicité faîte à son travail sur ce thème.
<>
La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un travail inédit
On ouvrage inédit de JC Pressac sur le drame d'Oradour contredit la thèse
officielle en reprenant plusieurs points soulevés par les recherches de Vincent
Reynouard sur l'affaire et publiées dans le livre "Le massacre d'Oradour, Un
demi-siècle de mise en scène" (1997). Vincent Reynouard fut poursuivi et condamné
pour ce travail.
Sans toutefois adopter entièrement les conclusions de VR, dans son livre Pressac
fait l'éloge appuyé des apports de l'auteur dans un opuscule révisionniste méconnu.
En tout cas, celui-ci n'est pas mentionné dans son article sur wikipedia. Mais ça
ne serait en rien étonnant vu la censure qui règne sur ce site pour tout ce qui
apporte une touche réviso à l'histoire.
"Ce travail énorme représente sept ans d'enquête fouillées et approfondies. Tous
les éléments du drame d'Oradour sont passés au crible. Quelles que soient les
critiques formulées contre cet ouvrage catalogué "non conformiste", personne pour
l'instant n'a fait mieux dans la recherche historique fondamentale. Sans ce
travail, aucune résolution des zones d'ombre couvrant presque toutes les phases des
évènements d'Oradour n'est possible. L'apport essentiel de ce livre tient à la
publication pour la première fois des dépositions et audiences du procès de
Bordeaux, non rapportées au travers des filtres journalistiques souvent orientés,
mais in extenso.[...]Mais, malgré des conclusions qui déchargent systématiquement
Diekmann et ses SS, il reste l'ouvrage majeur et incontournable de ces cinquante
dernières années sur Oradour".
Dans ses conclusions Pressac reprend plusieurs points avancé par VR qui
- La raison de la venue des SS à Oradour.
1. La présence des maquis communistes dans la zone, commandés par Guingoin.
2. La récupération de Kämpfe capturé par Canou, sergent de Guingoin. L'officier
allemand est vu le matin à Oradour. L'intervention de Diekmann n'a d'autre but que
de libérer Kämpfe.
- La cause directe des morts dans l'église.
1. Présence d'un dépôt de munitions caché par la résistance dans le clocher de
l'église.
2. Explosion accidentelle des munitions. Pressac l'attribue à des gamins enfermés
dans l'église échappant à la surveillance de leurs parents.
Voir p. 50 "La tragédie d'Oradour", Jean-Claude Pressac, 1997
http://archive.org/details/LaTragdieDoradour
La thèse de Vincent Reynouard sur Oradour est résumée en vidéo
Oradour: la contre-enquête
http://youtu.be/vMyKQLpR8NA
Passez par les filtres habituels si vous êtes en zone dictatoriale
Excellent.
Dès l'instant où des documents sont cachés cela signifie que l'histoire est
falsifiée, corrompue et vérolée.
La répression exercée contre les contestataires est un autre élément d'appréciation.

Jamais, dans l'histoire, une "vérité" imposée par un pouvoir ne s'est révélée "vraie"
une fois la répression terminée.

On cherche toujours un contre-exemple qui descendrait cet axiome.

"C'est l'erreur qui a besoin de la protection du gouvernement. La vérité se suffit à
elle-même"
"It is error alone which needs the support of government. Truth can stand by itself.”
Thomas Jefferson
MH
2014-03-19 18:43:30 UTC
Permalink
Post by Zulu
Post by MH
Post by Zulu
Fulminator a écrit un tas de conneries.
Bon, on va pas reprendre toutes ces absurdités une par une.
____________________________________________________________________
C'est ça, ne réponds pas aux "conneries" auxquelles tu serais bien
1) Pourquoi des historiens (que je cite) se sont vu opposer
après la guerre un refus par les autorités françaises de pouvoir
consulter des documents d'époque.
2) Pourquoi certains de ces documents seraient-ils encore aujourd'hui
cachés au peuple français, et mis en lieu sûr ? Qu'à-t-on à cacher de
si gênant ?
3) Pourquoi des villageois d'Oradour se sont vus menacés au cas où
ils révèleraient ce qui s'y est VRAIMENT passé ?
Quelle mafia, gouvernementale ou autre, a proféré ces menaces ?
Il est évident que tout n'est pas dit dans cette histoire. Trop de preuves
matérielles, notamment l'aspect des cadavres des victimes de l'église, contredisent
le discours conventionnel.
Je répète ici un de mes posts précédents qui montre que Jean-Claude Pressac,
d'abord encensé pour son travail sur les chambres à gaz d'Auschwitz, puis lâché par
les historiens de cour qui ne se gênent pourtant pas pour le citer, faute de
matière neuve pour répondre aux révisionnistes, avait adopté lui aussi une position
non orthodoxe sur le drame d'Oradour. IL était en cela plus proche de Reynouard que
de la version officielle. DE là, le peu de publicité faîte à son travail
sur ce thème.
<>
La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un travail inédit
On ouvrage inédit de JC Pressac sur le drame d'Oradour contredit la thèse
officielle en reprenant plusieurs points soulevés par les recherches de Vincent
Reynouard sur l'affaire et publiées dans le livre "Le massacre d'Oradour, Un
demi-siècle de mise en scène" (1997). Vincent Reynouard fut poursuivi et condamné
pour ce travail.
Sans toutefois adopter entièrement les conclusions de VR, dans son livre Pressac
fait l'éloge appuyé des apports de l'auteur dans un opuscule révisionniste méconnu.
En tout cas, celui-ci n'est pas mentionné dans son article sur wikipedia. Mais ça
ne serait en rien étonnant vu la censure qui règne sur ce site pour tout ce qui
apporte une touche réviso à l'histoire.
"Ce travail énorme représente sept ans d'enquête fouillées et approfondies. Tous
les éléments du drame d'Oradour sont passés au crible. Quelles que soient les
critiques formulées contre cet ouvrage catalogué "non conformiste", personne pour
l'instant n'a fait mieux dans la recherche historique fondamentale. Sans ce
travail, aucune résolution des zones d'ombre couvrant presque toutes les phases des
évènements d'Oradour n'est possible. L'apport essentiel de ce livre tient à la
publication pour la première fois des dépositions et audiences du procès de
Bordeaux, non rapportées au travers des filtres journalistiques souvent orientés,
mais in extenso.[...]Mais, malgré des conclusions qui déchargent systématiquement
Diekmann et ses SS, il reste l'ouvrage majeur et incontournable de ces cinquante
dernières années sur Oradour".
Dans ses conclusions Pressac reprend plusieurs points avancé par VR qui
- La raison de la venue des SS à Oradour.
1. La présence des maquis communistes dans la zone, commandés par Guingoin.
2. La récupération de Kämpfe capturé par Canou, sergent de Guingoin. L'officier
allemand est vu le matin à Oradour. L'intervention de Diekmann n'a d'autre but que
de libérer Kämpfe.
- La cause directe des morts dans l'église.
1. Présence d'un dépôt de munitions caché par la résistance dans le clocher de
l'église.
2. Explosion accidentelle des munitions. Pressac l'attribue à des gamins enfermés
dans l'église échappant à la surveillance de leurs parents.
Voir p. 50 "La tragédie d'Oradour", Jean-Claude Pressac, 1997
http://archive.org/details/LaTragdieDoradour
La thèse de Vincent Reynouard sur Oradour est résumée en vidéo
Oradour: la contre-enquête
http://youtu.be/vMyKQLpR8NA
Passez par les filtres habituels si vous êtes en zone dictatoriale
Excellent.
Dès l'instant où des documents sont cachés cela signifie que l'histoire est
falsifiée, corrompue et vérolée.
La répression exercée contre les contestataires est un autre élément d'appréciation.
Jamais, dans l'histoire, une "vérité" imposée par un pouvoir ne s'est révélée
"vraie" une fois la répression terminée.
On cherche toujours un contre-exemple qui descendrait cet axiome.
"C'est l'erreur qui a besoin de la protection du gouvernement. La vérité se
suffit à elle-même"
"It is error alone which needs the support of government. Truth can stand by itself.”
Thomas Jefferson
Eh oui, pendant 50 ans on a cacher que le Lusitania, bateau civil,
avait eu discrètement les cales bourrées de matériel militaire à
destination du front.

MH
--
- 130.000 meurtres et 6 millions de déportés organisés en Syrie par la
CIA, israël, la turquie, l'angleterre, l'allemagne, la france, la
croatie, la jordanie, le qatar et l'arabie saoudite. Tout ça pour voler
le gaz naturel des syriens après le pétrole des libyens et des
irakiens.
- Bradley Manning, Edward Snowden, Julian Assange, trois héros face au
terrorisme d'état.
- En Ukraine l'UE/USA/israël reforment et réarment la 2eme division SS
Das Reich.
Herisson grognon
2014-03-19 21:57:00 UTC
Permalink
Post by MH
Post by Zulu
Post by MH
Post by Zulu
Fulminator a écrit un tas de conneries.
Bon, on va pas reprendre toutes ces absurdités une par une.
____________________________________________________________________
C'est ça, ne réponds pas aux "conneries" auxquelles tu serais bien
1) Pourquoi des historiens (que je cite) se sont vu opposer
après la guerre un refus par les autorités françaises de pouvoir
consulter des documents d'époque.
2) Pourquoi certains de ces documents seraient-ils encore aujourd'hui
cachés au peuple français, et mis en lieu sûr ? Qu'à-t-on à cacher de
si gênant ?
3) Pourquoi des villageois d'Oradour se sont vus menacés au cas où
ils révèleraient ce qui s'y est VRAIMENT passé ?
Quelle mafia, gouvernementale ou autre, a proféré ces menaces ?
Il est évident que tout n'est pas dit dans cette histoire. Trop de preuves
matérielles, notamment l'aspect des cadavres des victimes de l'église,
contredisent
le discours conventionnel.
Je répète ici un de mes posts précédents qui montre que Jean-Claude Pressac,
d'abord encensé pour son travail sur les chambres à gaz d'Auschwitz, puis
lâché par
les historiens de cour qui ne se gênent pourtant pas pour le citer, faute de
matière neuve pour répondre aux révisionnistes, avait adopté lui aussi une
position
non orthodoxe sur le drame d'Oradour. IL était en cela plus proche de
Reynouard que
de la version officielle. DE là, le peu de publicité faîte à son travail
sur ce thème.
<>
La tragédie d'Oradour selon Jean-Claude Pressac. Un travail inédit
On ouvrage inédit de JC Pressac sur le drame d'Oradour contredit la thèse
officielle en reprenant plusieurs points soulevés par les recherches de Vincent
Reynouard sur l'affaire et publiées dans le livre "Le massacre d'Oradour, Un
demi-siècle de mise en scène" (1997). Vincent Reynouard fut poursuivi et
condamné
pour ce travail.
Sans toutefois adopter entièrement les conclusions de VR, dans son livre Pressac
fait l'éloge appuyé des apports de l'auteur dans un opuscule révisionniste
méconnu.
En tout cas, celui-ci n'est pas mentionné dans son article sur wikipedia. Mais ça
ne serait en rien étonnant vu la censure qui règne sur ce site pour tout ce qui
apporte une touche réviso à l'histoire.
"Ce travail énorme représente sept ans d'enquête fouillées et
approfondies. Tous
les éléments du drame d'Oradour sont passés au crible. Quelles que soient les
critiques formulées contre cet ouvrage catalogué "non conformiste", personne pour
l'instant n'a fait mieux dans la recherche historique fondamentale. Sans ce
travail, aucune résolution des zones d'ombre couvrant presque toutes les
phases des
évènements d'Oradour n'est possible. L'apport essentiel de ce livre tient à la
publication pour la première fois des dépositions et audiences du procès de
Bordeaux, non rapportées au travers des filtres journalistiques souvent orientés,
mais in extenso.[...]Mais, malgré des conclusions qui déchargent
systématiquement
Diekmann et ses SS, il reste l'ouvrage majeur et incontournable de ces cinquante
dernières années sur Oradour".
Dans ses conclusions Pressac reprend plusieurs points avancé par VR qui
- La raison de la venue des SS à Oradour.
1. La présence des maquis communistes dans la zone, commandés par Guingoin.
2. La récupération de Kämpfe capturé par Canou, sergent de Guingoin. L'officier
allemand est vu le matin à Oradour. L'intervention de Diekmann n'a d'autre but que
de libérer Kämpfe.
- La cause directe des morts dans l'église.
1. Présence d'un dépôt de munitions caché par la résistance dans le clocher de
l'église.
2. Explosion accidentelle des munitions. Pressac l'attribue à des gamins enfermés
dans l'église échappant à la surveillance de leurs parents.
Voir p. 50 "La tragédie d'Oradour", Jean-Claude Pressac, 1997
http://archive.org/details/LaTragdieDoradour
La thèse de Vincent Reynouard sur Oradour est résumée en vidéo
Oradour: la contre-enquête
http://youtu.be/vMyKQLpR8NA
Passez par les filtres habituels si vous êtes en zone dictatoriale
Excellent.
Dès l'instant où des documents sont cachés cela signifie que l'histoire est
falsifiée, corrompue et vérolée.
La répression exercée contre les contestataires est un autre élément
d'appréciation.
Jamais, dans l'histoire, une "vérité" imposée par un pouvoir ne s'est
révélée "vraie" une fois la répression terminée.
On cherche toujours un contre-exemple qui descendrait cet axiome.
"C'est l'erreur qui a besoin de la protection du gouvernement. La vérité
se suffit à elle-même" "It is error alone which needs the support of
government. Truth can stand by itself."
Thomas Jefferson
Eh oui, pendant 50 ans on a cacher que le Lusitania, bateau civil,
avait eu discrètement les cales bourrées de matériel militaire à
destination du front.
MH
"Notice!
Travelers intending to embark on the Atlantic voyage are
reminded that a state of war exists between Germany and her allies and
Great Britain and her allies … travelers sailing in the war zone on
ships of Great Britain … do so at their own risk."

C'est l'alerte que l'ambassade d'Allemagne avait voulu faire publier
dans 50 journaux, Washington ne la laissera passer que dans un seul.

Alain

Furax
2014-03-15 14:58:03 UTC
Permalink
Post by \\Fulminator/
C'est pas anodin si les allemands ont choisi ce village
____________________________________________________________
Certes, ce n'est pas anodin. Mais l'ordure n'est pas forcément seulement là ou
on la cherche ...
Dites-moi pourquoi des documents concernant Oradour sont
cachés depuis près de 70 ans (classés secrets) à la gendarmerie de
Le Blanc ? (près d'Oradour)...
Hein ?
Vous pensez bien que si ces documents étaient accablants pour
les Allemands, ils auraient vite été diffusés. Si on les cache, c'est
justement parce qu'ils atténuent la responsabilité de ces derniers !
Dans le livre de Max Hastings : "La division Das Reich et la Résistance"
p.13 : "A cet égard, il est regrettable que nombre de dossiers pertinents
(notamment ceux sur les enquêtes pour crimes de guerre) soient encore
interdits au public sans aucune justification valable"...
Tiens, POURQUOI CACHE-T-ON à cet historien britannique et aux citoyens
français majeurs des documents concernant Oradour ? (NDLR)
J'attends vos réponses.
Dans le livre : "Tulle et Oradour, tragédie franco-allemande", (par
l'Allemand O. Weidinger) on comprend que tout porte à croire que
ce sont des maquisards "rouges" espagnols, issus du "frente crapular"
et réfugiés dans le sud de la France quelques années auparavant.
La division Das Reich remontait vers la Normandie, alors qu'elle
tomba à Oradour sur des cadavres d'autres troupes allemandes
qui les avaient précédées la veille.
Les salopards anarchistes espagnols furent à l'origine du massacre-
représailles allemand d'Oradour. Ces "frente-crapular", par leurs
atrocités gratuites perpétrées sur des prisonniers allemands,
(lesquels furent sauvagement torturés avant d'être massacrés)
créerent DE TOUTES PIECES l'événement tragique qui suivit.
p. 93 : [...] "nous fumes CONSTAMMENT interpellés par des
détachements d'Espagnols, armés de mitraillettes"...
Certains habitants de la région déclaraient qu'ils voyaient davantage
de maquisards espagnols que de Français... (!)
p. 105 : [...] "les maquis du midi FOURMILLAIENT d'Espagnols expatriés
après la guerre civile".
p. 249 : "Oradour-sur-Glane [...] la population s'était accrue de [...]
30 Espagnols, rescapés de la guerre civile" ...
Ces maquisards espagnols habitaient donc à Oradour...
p. 184 et 185 : "le médecin en chef de la division vint annoncer qu'on avait
visages défoncés, testicules tranchés et pénis fourrés dans la bouche.
C'est DAVANTAGE POUR PUNIR CETTE ABOMINATION que pour faire l'assaut
de la Résistance que des représailles furent décidées", déclarent les
Allemands...
La division blindée Das Reich, qui remontait de Montauban vers les plages
du débarquement, à marches forcées, avait donc d'autres urgences que de
s'attaquer à un village prétendument peuplé "uniquement" de braves gens.
"il n'y aucun doute que les faits sont exacts. On comptait des Espagnols
parmi eux, vous savez"... "Il va de soi, poursuit-il, que JE NIERAI
ABSOLUMENT ETRE A L'ORIGINE DE CETTE INFORMATION"( ! )
Tiens, pourquoi ? Peur de représailles ? Après la guerre, des survivants
d'Oradour, témoins de ce qui s'y passait déjà AVANT la tragédie, se
sont vus menacés s'ils révélaient la présence de dépôts d'explosifs et
d'armes dans l'église, dans les granges, et de maquisards dans le village.
De quelles représailles avaient-ils peur, dans notre belle ripoublique de la
liberté d'expression ?... de la transparence... de la Vérité ?...
Je ne fais pas porter une part de responsabilité sur les résistants.
Les résistants combattaient en général "à la loyale". Ils tuaient, ou
faisaient prisonnier l'ennemi, un point c'est tout.
Ce qui fit qu'il n'y eut pas d'autres "Oradour" ailleurs en France, malgré
les attaques des résistants. Par contre, CE QUI FIT ORADOUR, et qui
ne se produisit pas ailleurs, ce sont les actes de sauvagerie bestiale et
gratuite par lesquels des prisonniers allemands ont été massacrés.
La division Das Reich, dis-je, remontant vers la Normandie à marches
forcées, rencontra à Oradour les cadavres de soldats allemands atrocement
mutilés, appartenant à une unité qui les avait précédés peu de temps
Certains d'entre eux, ligotés, avaient été traînés dans le village derrière
une voiture, pendant des centaines de mètres, attachés par des câbles
passés dans des trous percés dans le talon d'Achille, jusqu'à ce que
mort s'en suive... D'autres étaient nus, atrocement mutilés, les yeux
arrachés de leur orbite, tailladés, ou émasculés, le pénis coupé enfoncé
dans la bouche !!... etc.
(Voilà bien une barbarie qui n'était pas..."nazie" !)...
Ces massacres eurent lieu lors d'une "fête" soulographique, véritable
bacchanale ou ces dignes "résistants", ivres, accomplirent ces forfaits
abjects. (O.Weidinger) ...
il ne fallait pas ternir l'aura de la "Résistance" (avec un grand R).
(Les atrocités ne pouvant être que "nazies", vous imaginez le conflit
cornélien qu'on aurait dû avouer aux masses !)
L'embusqué de Londres aurait eu l'air de quoi, après s'être appuyé
sur "ça"? ... Voilà le noeud de l'affaire.
Mais je tiens à souligner que je ne crois pas les résistants français
capables d'avoir perpétré cette infamie. Ils y ont probablement assisté,
indignés mais impuissants. Tout d'abord, ils ne pouvaient pas en être
responsables, car ces méthodes barbares sont "culturellement"
inimaginables par un cerveau français. Ils n'auraient même pas pu
CONCEVOIR d'agir ainsi. Par contre, ces atrocités furent MONNAIE
COURANTE en Espagne, pendant la guerre civile qui avait eu lieu
5 ou 6 ans auparavant... Or les réfugiés rouges espagnols étaient
nombreux dans les maquis de la région d' Oradour, je le répète...
(témoignage des Français habitants de ces lieux, qui avaient
déjà eu à subir leurs exactions et leurs débordements).
(Cité par Weidinger, qui retourna à Oradour après la guerre et questionna
les habitants de l'endroit).
Il faut préciser que, contrairement à ce qui se passait en France, les
communistes furent toujours minoritaires en Espagne, alors que les
anarchistes, espèce SANS FOI NI LOI, pullulaient...
Les communistes, disciplinés, ne me semblent pas devoir être suspectés; les
socialistes, plus modérés, encore moins. Ces débordements pathologiques
paraissent avoir été plus proches du "profil" mental dégénéré des
anarchistes espagnols, lesquels avaient déjà perpétré en Espagne des
assassinats gratuits, des tortures atroces de prêtres et nonnes... (!!)
Ce qui est un élément fondamental, c'est l'affaire des pénis et testicules
enfoncés dans la bouche.
Les troupes espagnoles stationnées au Maroc depuis le début du siècle
avaient importé en Espagne cette méthode de vengeance arabe...
C'était un "raffinement" tout à fait typique de la sauvagerie de la guerre
civile espagnole, guerre qui avait précédé de peu d'années la tragédie
d'Oradour...
Les anarchistes étaient très nombreux en Espagne, je le répète, alors qu'ils
n'existaient pas en France.
Les pénis dans la bouche ? Mais quel Français, aussi cruel et sauvage
soit-il, aurait cette idée saugrenue ?
Le massacre d'Oradour est certes inexcusable, mais la barbarie perpétrée
par la racaille anarchiste espagnole a été déterminante dans la tragédie
d'Oradour, elle a risqué de jeter le discrédit sur l'ensemble des résistants
qui se battaient à la loyale, c'est pourquoi on a lâchement jeté le
black-out sur cet épisode, voilà ma conviction.
Les SS firent l'amalgame avec les villageois qui n'y étaient pour rien,
bien entendu, et qui payèrent atrocement pour les exactions ignobles et
gratuites de certains tarés immigrés espagnols...
Il n'est certes pas question d'excuser en quoi que ce soit le massacre
d'Oradour, mais il ne faut en négliger aucun des tenants et aboutissants.
C'est pourquoi la recherche de la vérité, de TOUTE la vérité, devrait être
la tâche suprême des historiens dignes de ce nom, quoi qu'il en coûte
éventuellement pour notre ego... rien ne devrait nous détourner
de cette ardente obligation.
Avec une patience et l'oeil froid d'entomologistes, il faudrait en finir
avec les analyses bâclées, manichéistes, fondées sur des crispations
subjectives perpétuellement polluées par des réactions émotionnelles
rancies qui troublent une approche "scientifique" de ces problèmes.
Mais combien sont capables de cette démarche aujourd'hui ?
Peut-être dans un siècle ou deux des révélations apparaitront après
la "déclassification" des documents "secret défense".
Patience, pour le moment on vous tient pour des mineurs...
"On" a peut-être raison, vu les réactions presque hystériques qu'affichent
certains lorsque leurs convictions émotionnelles presque "religieuses"
sont remises en cause...
Cette présentation des évènements est abracadabrantesque.

Que quelques prétendus historiens racontent des histoires ne fait pas l'histoire.

Il y a eu à Oradour des centaines de témoins oculaires des évènements et de leur
suite les jours suivants ...

- Des centaines de militaires allemands et de nombreux maquisards. (Qui tous
n'étaient pas forcément des barbares)

...

- Des centaines de gendarmes et agents des services publics.
- Des centaines de personnes venues du voisinage pour aider ces derniers ...

- et j'en passe ...

Et parmi tout ce monde, pas un seul n'a témoigné ! Ils ont été réduits au
silence ...

Tu vas faire croire ça à qui ?

--
\\Fulminator/
2014-03-15 17:19:13 UTC
Permalink
Post by Furax
Cette présentation des évènements est abracadabrantesque.
Que quelques prétendus historiens racontent des histoires ne
fait pas l'histoire.
_______________________________________________________________________________

Cette "présentation des évènements" est celle d'un historien digne de foi,
(Hastings) et d'autres, qui ont pris la peine d'aller enquêter sur place...

Tu te places insolemment dans le déni, non seulement des FAITS qu'
Hastings raconte, mais encore dans sa personne, qualifiée
prétentieusement et injurieusement de "prétendu historien".

Qui es-tu, toi, pour tenir de tels propos ? Un historien assermenté,
qualifié, autorisé, certifié, chevronné, compétent, diplômé ?

Tu y as enquêté, sur place, toi ?
Roaringriri
2014-03-15 17:41:20 UTC
Permalink
Post by \\Fulminator/
Post by Furax
Cette présentation des évènements est abracadabrantesque.
Que quelques prétendus historiens racontent des histoires ne
fait pas l'histoire.
_______________________________________________________________________________
Cette "présentation des évènements" est celle d'un historien digne de foi,
(Hastings) et d'autres, qui ont pris la peine d'aller enquêter sur place...
Tu te places insolemment dans le déni, non seulement des FAITS qu'
Hastings raconte, mais encore dans sa personne, qualifiée
prétentieusement et injurieusement de "prétendu historien".
Qui es-tu, toi, pour tenir de tels propos ? Un historien assermenté,
qualifié, autorisé, certifié, chevronné, compétent, diplômé ?
Tu y as enquêté, sur place, toi ?
Farceur.
XIV
2014-03-15 18:36:07 UTC
Permalink
Post by Roaringriri
Post by \\Fulminator/
Post by Furax
Cette présentation des évènements est abracadabrantesque.
Que quelques prétendus historiens racontent des histoires ne
fait pas l'histoire.
_______________________________________________________________________________
Cette "présentation des évènements" est celle d'un historien digne de foi,
(Hastings) et d'autres, qui ont pris la peine d'aller enquêter sur place...
Tu te places insolemment dans le déni, non seulement des FAITS qu'
Hastings raconte, mais encore dans sa personne, qualifiée
prétentieusement et injurieusement de "prétendu historien".
Qui es-tu, toi, pour tenir de tels propos ? Un historien assermenté,
qualifié, autorisé, certifié, chevronné, compétent, diplômé ?
Tu y as enquêté, sur place, toi ?
Farceur.
Waou... Quel argumentation.
roaringriri
2014-03-16 04:52:51 UTC
Permalink
Post by XIV
Post by Roaringriri
Post by \\Fulminator/
Post by Furax
Cette présentation des évènements est abracadabrantesque.
Que quelques prétendus historiens racontent des histoires ne
fait pas l'histoire.
_______________________________________________________________________________
Cette "présentation des évènements" est celle d'un historien digne de foi,
(Hastings) et d'autres, qui ont pris la peine d'aller enquêter sur place...
Tu te places insolemment dans le déni, non seulement des FAITS qu'
Hastings raconte, mais encore dans sa personne, qualifiée
prétentieusement et injurieusement de "prétendu historien".
Qui es-tu, toi, pour tenir de tels propos ? Un historien assermenté,
qualifié, autorisé, certifié, chevronné, compétent, diplômé ?
Tu y as enquêté, sur place, toi ?
Farceur.
Waou... Quel argumentation.
C'est tellement ridicule, que ça doit être de l'humour.
Furax
2014-03-15 19:38:33 UTC
Permalink
Post by \\Fulminator/
Post by Furax
Cette présentation des évènements est abracadabrantesque.
Que quelques prétendus historiens racontent des histoires ne
fait pas l'histoire.
_______________________________________________________________________________
Cette "présentation des évènements" est celle d'un historien digne de foi,
(Hastings) et d'autres, qui ont pris la peine d'aller enquêter sur place...
Tu te places insolemment dans le déni, non seulement des FAITS qu'
Hastings raconte, mais encore dans sa personne, qualifiée
prétentieusement et injurieusement de "prétendu historien".
Qui es-tu, toi, pour tenir de tels propos ? Un historien assermenté,
qualifié, autorisé, certifié, chevronné, compétent, diplômé ?
Tu y as enquêté, sur place, toi
Furax insolemment persiste à dire qu'un historien sérieux ne peut pas soutenir
cette thèse abracadabrantesque ! 8-)

Revoir les arguments qui la rende insoutenable de manière rationnelle ...

Fulmine à ton aise, Furax n'en démordra pas, question de bon sens. :-)


--
Beep Beep
2014-03-15 19:47:13 UTC
Permalink
Post by \\Fulminator/
Post by Furax
Cette présentation des évènements est abracadabrantesque.
Que quelques prétendus historiens racontent des histoires ne
fait pas l'histoire.
_______________________________________________________________________________
Cette "présentation des évènements" est celle d'un historien digne de foi,
(Hastings) et d'autres, qui ont pris la peine d'aller enquêter sur place...
Et combien d'historiens n'accréditent pas cette histoire ??
Post by \\Fulminator/
Tu te places insolemment dans le déni, non seulement des FAITS qu'
Hastings raconte, mais encore dans sa personne, qualifiée
prétentieusement et injurieusement de "prétendu historien".
Qui es-tu, toi, pour tenir de tels propos ? Un historien assermenté,
qualifié, autorisé, certifié, chevronné, compétent, diplômé ?
Tu y as enquêté, sur place, toi ?
Zulu
2014-03-16 19:40:23 UTC
Permalink
Post by Beep Beep
Post by \\Fulminator/
Cette présentation des évènements est abracadabrantesque. Que quelques
prétendus historiens racontent des histoires ne fait pas l'histoire.
_______________________________________________________________________________
Cette "présentation des évènements" est celle d'un historien digne de foi,
(Hastings) et d'autres, qui ont pris la peine d'aller enquêter sur place...
Et combien d'historiens n'accréditent pas cette histoire ??
Ceux qui ont vraiment enquêté sur le terrain et qui ne sont pas tous "historiens" au
sens jouifikipedia.fr. Ça ne fait pas beaucoup.

Si l'on s'en tient à Pressac, celui-ci énumère une série de documents
bibliographiques "importants ou marquants" sur ce drame (en 1997). Les auteurs en
sont par ordre chronologique (VO Orthodoxe, R révisionniste sur certains points à la
date d'emission):

1- Mathieu Borie VO
2- Pierre Poitevin VO
3- Le PCF (Ouvrage officiel "Les Huns à Oradour sur Glane") VO
4- Franck Delage VO
5- Le PCF VO (RPlaquette à la gloires des maquis communistes financée par Georges
Guingoin avec de l'argent restant des caisse des maquis)
6- Guy Pauchou et le Dr Pierre Masfrand VO
-- Ouvrages collectifs sur archives VO
9-Jens Kruuse VO
10- Jacques Delarue VO
11- Georges Beau et Léopold Gaubusseau R
12- Max Hastings R
13- Herbert Taege 1 R
14- Otto Weidinger R
15- Peter Przybylski et Horst Busse VO
16- Pierre Moreau R
17- Herbert Taege 2 R
18- Jean-Marc Theolley (Articles dans Le Monde) VO
19- Robin Mackness R
20- Robert Hébras VO
21- Pascal Maysounave VO
22- Catalogue d'exposition VO
23- Vincent Reynouard & Al R
24- La Marche du Siècle du 24 sept 1997 (FR3) VO

Pressac assortit de ses commentaires chacune des citations ci-dessus

p 51 à 69, "La tragédie d'Oradour", Jean-Claude Pressac, 1997
http://archive.org/details/LaTragdieDoradour
Continuer la lecture sur narkive:
Loading...